Comment faire face au Blue Monday « jour le plus déprimant de l’année »?


Le « Blue Monday » est censé être le jour le plus déprimant de l’année, celui où votre moral devrait être au plus bas. Mais il s’agit en réalité plus d’une opération marketing que d’un phénomène de santé avéré. On vous explique pourquoi et comment retrouver la forme en cas de blues !

Le Blue Monday, qu’est-ce que c’est ?

Le Blue Monday, littéralement « Lundi blues », correspond au 3ème lundi du mois de janvier, soit le lundi 17 janvier cette année. S’il est loin de l’intensité du burn-out, il s’agirait tout de même du jour le plus déprimant de l’année, où les humains ont statistiquement le plus de chance de broyer du noir. La formule vient de l’expression anglaise « to feel blue », qui veut dire « se sentir déprimé ».

On doit le concept à Cliff Arnal, un psychologue de l’université de Cardiff, dans une étude parue en 2005.

Une combinaison de facteurs déprimants

Comment Cliff Arnal en est-il parvenu à la conclusion que le jour le plus déprimant de l’année était le 3ème lundi de janvier ? Selon son étude, c’est ce jour que se rencontrent le plus un ensemble de facteurs peu réjouissants :

  • Le lundi, qui sonne la fin du week-end, est le jour le plus déprimant de la semaine ;
  • La luminosité est encore faible à cette période ;
  • Les conditions météorologiques sont généralement exécrables ;
  • C’est la fin de la période des fêtes ;
  • On abandonne ses bonnes résolutions, le manque de motivation commence à se faire ressentir ;
  • Et les finances ne sont pas toujours au beau fixe à cette période de l’année et du mois.
5 astuces pour rester en forme en hiver
Lire l'article

Une étude (très) discutable

L’étude, qui repose sur une formule mathématique, a été très discutée ces dernières années et largement critiquée, notamment pour son manque de rigueur. La plupart des facteurs en jeu sont inquantifiables et très subjectifs.

Si l’hiver, le mois de janvier sont effectivement des périodes plus propices aux baisses de moral, rien ne prouve scientifiquement que le 3ème lundi de janvier est LE jour le plus déprimant de l’année.

Mais un coup de com’ réussi

Rien de bien scientifique derrière cette étude donc, mais une belle opération marketing en revanche ! Cliff Arnal l’a reconnu lui-même : cette étude lui avait été commandée par Sky Travel, une agence de voyages. Celle-ci communiquait à la même période sur les bienfaits des voyages durant l’hiver pour contrer la déprime.

Aujourd’hui, l’étude a été largement réfutée, mais le concept fait toujours parler de lui. Il n’y a qu’à voir comme le hashtag #BlueMonday est toujours autant utilisé sur Twitter le jour fatidique.

A l’inverse du Blue Monday, il existe aussi une journée du bonheur, qui tomberait le 3ème vendredi du mois de juin. Là encore, on peut avoir de sérieux doutes puisque l’étude qui a établi ce constat a été financée par… une marque de glace !

Et si jamais vous avez l’impression de ressentir tous les effets néfastes de ce jour réputé anxiogène, il existe bel et bien des astuces pour se prendre en main !

Comment se donner un coup de fouet pour lutter contre le Blue Monday ?

Cuisinez (ou mangez) pour ne plus en baver !

La résilience alimentaire est une théorie que vous devriez mettre en pratique sans trop vous faire prier et elle a beaucoup de chances de fonctionner ! À vous le chocolat noir qui fera monter en flèche votre production de sérotonine, appelée aussi hormone du bonheur, puisqu’elle joue sur notre humeur. À privilégier aussi : bananes, noix, graines, riz complet, légumineuses et autres poissons gras !

chocolat

Recherchez la lumière au bout du tunnel !

Si le Blue Monday est souvent un jour de grisaille, cela ne veut pourtant pas dire que la lumière naturelle ne peut pas vous apporter de bienfaits ! Au contraire, celle-ci vous aide à synthétiser la vitamine D, ce qui fortifie vos os et résulte en une meilleure immunité. Cherchez donc à sortir, ne serait-ce qu’à la pause déjeuner ! Pourquoi ne pas descendre une station plus tôt et marcher pour vous rendre à votre travail ? Ou encore, aller se promener une quinzaine de minutes et profiter d’une boisson chaude dans l’après-midi ?

Et si vous n’avez vraiment pas le temps, songez à la luminothérapie.

Mettez fin aux nuits blanches !

Arrivant peu après les fêtes de fin d’année, le Blue Monday a lieu dans une période de creux où l’on a souvent bien plus festoyé que pris du temps pour se reposer. Pourtant, le sommeil est une arme nécessaire pour regagner en sérénité et en lucidité. Il est chaudement conseillé de prévoir des nuits de 7 h, et ce, d’affilée, pour vous assurer une bonne résistance et réduire les risques de maladie cardiovasculaire ou neurologique.

À ne pas oublier : une mauvaise nuit équivaut à 30 % d’assimilation en moins ! Pas étonnant que l’on trouve la journée morose par la suite.

sport maison

Distancez la déprime en chaussant vos baskets !

Eh oui, c’est encore lui, le sport ! Il revient au galop dès qu’il est question de diminution du stress et d’amélioration du bien-être et du sommeil… Réduction du diabète, de la pression artérielle, probabilité de certains cancers, etc. : ses avantages sont nombreux ! Si vous n’arrivez pas à vous motiver pour faire un peu d’exercice, commencez par vous fixer des objectifs réalistes, voire rassurants : il est tout à fait louable de faire une séance de sport de 15 minutes chez vous, pourvu qu’elle vous apporte satisfaction (et transpiration).

Devenez copain comme cochons avec votre animal de compagnie !

Il est prouvé que la présence de votre animal domestique réduit de manière significative le stress au sein d’une habitation. À en croire une étude menée par des chercheurs des universités d’York et de Lincoln (Royaume-Uni) en date du 25 septembre 2020, un animal de compagnie aurait permis d’amoindrir considérablement le stress ressenti pendant le confinement, le sentiment de solitude et d’obtenir une santé mentale plus stable. Soyez donc prêt à passer du temps avec votre fidèle compagnon et à le faire ronronner de plus belle pour contrer l’effet Blue Monday. Votre chien ou votre chat ne vous en sera que plus reconnaissant si vous le couvez d’une vague d’affection !

Cet article vous a-t-il été utile ?