En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

L’Assurance maladie dévoile aux entreprises les motifs des arrêts de travail

L’Assurance maladie a décidé de dévoiler aux employeurs les principaux motifs des arrêts de travail. Le but est de lutter contre l’absentéisme et sensibiliser les entreprises sur leurs conditions de travail.

Une employée malade

Alors que l’absentéisme au travail est en hausse en France, l’Assurance maladie a décidé d’agir. Ainsi, par l’intermédiaire de son responsable du département des services aux assurés Laurent Bailly, elle a annoncé vouloir « challenger » les entreprises et « faire amorcer une réflexion sur leurs conditions de travail ».

Pour y arriver, l’Assurance maladie a décidé de dévoiler les principaux motifs des arrêts de travail. On retrouve ici 3 pathologies liées aux conditions de travail (hors arrêts courants comme les virus):

  • les lombalgies ;
  • les troubles musculo-squelettiques ;
  • les troubles psychosociaux.

Quid du secret médical ?

Cette annonce risque d’inquiéter les salariés sur la garantie de leur vie privée et le secret médical. Pour autant, même si les motifs des arrêts de travail sont révélés aux entreprises, l’anonymat des assurés arrêtés est confirmé par l’Assurance maladie.

Laurent Bailly a même assuré « qu’il n’est pas possible, même de manière indirecte, de tracer les personnes ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette expérimentation est lancée auprès des entreprises de plus de 200 salariés, pour éviter aux employés touchés par une maladie professionnelle d’être facilement identifiés par leur employeur.