Covid-19 : l’absentéisme en forte hausse

Les Français ont été absents au travail 1,2 fois plus en 2020 qu’en 2019 : c’est ce que révèle le baromètre Gras Savoye WTW. Les petites entreprises sont davantage touchées par le phénomène d’absentéisme que les grandes. Parmi les secteurs d’activité concernés, on trouve en première position celui de la santé, avec près de 10% de taux d’absentéisme sur l’année 2020.

medecin generaliste

C’est une vaste enquête menée par la société de courtage d’assurance Gras Savoye WTW : en 2020, les arrêts maladie ont concerné plus d’un tiers des salariés français. Pour mener à bien ses investigations, le cabinet s’est appuyé sur les données de 671 entreprises, employant en tout plus de 350 000 salariés.

Évidemment, la première responsable de cette augmentation des arrêts est la pandémie de Covid-19, qui a impacté la santé physique et mentale d’une immense partie de la population. Elle semble n’avoir épargné qu’un seul secteur : celui de l’hôtellerie-restauration. Mais cet indicateur n’est en rien positif, puisque la plupart des établissements ont connu une fermeture administrative liée aux mesures gouvernementales de protection sanitaire.

L’autre facteur permettant d’expliquer cette hausse concerne les arrêts de travail pour garde d’enfant, ces mesures d’indemnisation qui ont permis aux parents de veiller sur leurs enfants en l’absence de solution de garde.

Les populations les plus touchées par l’absentéisme

Le personnel de santé a été le plus touché par la crise, avec un taux de 10% d’absentéisme en 2020. Un chiffre qui n’a rien d’étonnant au regard des énormes difficultés rencontrées par le secteur médical lors de la crise sanitaire.

Les salariés évoluant dans le secteur de la logistique et du transport ont aussi particulièrement souffert. Quant aux banques et aux assurances, elles comptabilisent à elles seules 5,5% d’absences.

Le baromètre dévoile également un taux d’absentéisme très élevé chez les salariés ayant plus de 50 ans (7,07%). Le personnel âgé de 30 à 39 ans a également connu une hausse considérable, avec 24% d’absences en plus par rapport à 2019.