En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

L’UFC-Que Choisir pour la résiliation des complémentaires santé « à tout moment »

L’UFC-Que Choisir exhorte les sénateurs à voter pour la résiliation des complémentaires santé « à tout moment ». D’après l’association, la réforme pourrait permettre aux assurés d’économiser 1,2 milliard d’euros.

PLFSS Sécurité sociale

Le Sénat examine ce jeudi 2 mai le projet de loi qui pourrait permettre aux Français de résilier leur mutuelle santé à tout moment et sans frais au bout d’un an d’engagement. L’UFC-Que choisir se positionne en faveur de ce projet, et demande aux élus de « faire entendre la voix de la raison dans l’hémicycle », en adoptant une réforme « utile tant pour le pouvoir d’achat que pour l’accès de tous aux soins ».

Pour rappel, la résiliation à tout moment, voulue par le gouvernement, n’a pas fait l’unanimité chez tous les organismes de santé. Certains syndicats et complémentaires s’y sont opposés, en pointant du doigt des risques pour les assurés, comme l’augmentation des cotisations, et des risques pour les mutuelles santé, qui auraient par exemple davantage de frais de gestion.

1,2 milliard d’euros de pouvoir d’achat

Pour l’UFC-Que Choisir au contraire, la résiliation à tout moment des mutuelles santé présente un réel avantage économique. Selon les estimations de l’association, les économies potentielles pourraient atteindre 1,2 milliard d’euros par an pour l’ensemble des assurés. Un gain non négligeable lorsqu’on sait que les cotisations ont augmenté de +50% depuis 2006 et dépassent les 700€ en moyenne.

Selon l’UFC-Que Choisir, les retraités seraient « les grands gagnants de la réforme », car ce sont eux qui paient les cotisations les plus élevées. Pour 20% des ménages retraités, les primes versées aux mutuelles santé représentent plus de 10% des revenus. Pour ces seniors, les économies potentielles pourraient atteindre jusqu’à 1 370€ par an et par couple.