Complémentaire santé : votre lieu de résidence influe sur votre prime

Vous pensiez que votre lieu de résidence n’avait pas d’impact sur le montant de votre prime de mutuelle santé ? Eh bien si ! LeLynx.fr vous explique quelles sont les différences de prix selon les régions et les profils d’assurés.

medicaments et billets

Le montant des primes de complémentaire santé varie d’un département à l’autre ! C’est ce que révèle une étude* de Meilleurstaux.com. Loin d’être anodine, cette disparité se chiffre parfois à plusieurs centaines d’euros par an.

Tête de classement : Paris et les départements franciliens

Paris se place bien sûr en haut du podium des départements dans lesquels la prime de mutuelle santé est la plus élevée. Il est suivi de près par les autres départements franciliens. Alors que le pourtour méditerranéen est également en bonne position, le centre ouest et la Bretagne, eux, sont relativement épargnés.

Les profils les plus touchés par ces disparités

L’étude du comparateur s’est basée sur quatre types de profils :

  • Un jeune actif de 25 ans ;
  • Un foyer de deux adultes et deux enfants ;
  • Un couple de 60 ans ayant souscrit des garanties « classiques » ;
  • Un couple de seniors ayant souscrit des garanties « renforcées ».

Les grands perdants du classement ? Les personnes âgées, qui selon leur lieu de résidence, paient jusqu’à 550 euros de plus pour une mutuelle comprenant des garanties renforcées ! Considérés comme ayant des besoins de santé plus importants, ils paient souvent le prix fort pour leurs garanties.

L’étude révèle que leur localisation influe aussi sur le montant de leur prime. Par exemple, un couple de séniors résidant dans le Morbihan paiera 2 742 euros, contre 3 306 euros pour ceux résidant à Paris.

Pour les autres profils, tels que les jeunes salariés, la différence selon les régions est un peu moins importante et se chiffre à quelques dizaines d’euros. Elle culmine tout de même à 150 euros pour les familles.

Comment expliquer ces différences de montant des primes de mutuelle ?

Les habitudes de consommation propres à chaque territoire, mais aussi l’âge des assurés et les garanties de mutuelle santé inscrites dans chaque contrat influent sur le montant des primes. Fabien Soccio, porte-parole de Meilleurtaux, explique :

À Paris, en Île-de-France et en région Paca (Provence-Alpes-Côte d’Azur), nous sommes dans des zones urbaines avec une forte densité de professionnels de santé, qui pratiquent d’ailleurs davantage des dépassements d’honoraires, et une consommation de médicaments plus forte. Pour fixer leurs primes, les assureurs regardent les dépenses réalisées par territoire, les attentes des assurés et vont fixer les tarifs correspondants.

À l’inverse, les régions les moins chères se révèlent aussi celles des déserts médicaux, où la demande est moins importante et l’offre plus faible.

* Étude réalisée en septembre 2021 sur la base des tarifs proposés par les organismes d’assurance et de mutuelle partenaires de Meilleurstaux.com