En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

70% des Français estiment normal que les dépenses de santé augmentent

Les dépenses de santé augmentent et les Français sont une majorité à trouver cela normal, selon une étude récente. En revanche, ils sont tout aussi nombreux à penser que le système est mal géré.

hausse cotisation

La santé n’a pas de prix. C’est ce que pense une large majorité de Français, selon le baromètre d’opinion annuel publié par la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). Ainsi, même avant la crise du Covid-19 – car le sondage a été réalisé à l’automne – 70% des Français jugeaient normal que les dépenses de santé augmentent.

Une opinion de plus en plus partagée ces dernières années. En 2013, seuls 53 à 58% de la population estimaient que la hausse des dépenses de santé était légitime, et 67% en 2017. Par ailleurs, 61% des sondés pensent qu’il est plus important de maintenir les prestations de santé et les remboursements à leur niveau actuel plutôt que de chercher impérativement à réduire le déficit de la Sécurité sociale.

Un système mal géré ?

Toutefois, les Français se montrent plus critiques à l’égard du système de santé en lui-même. 80% d’entre eux trouvent que « les dépenses de santé sont trop élevées car le système n’est pas bien géré ». A noter toutefois que cette proportion a diminué de 6 points par rapport au sondage de 2013.

Dans le détail, les Français semblent très satisfaits des médecins généralistes et des infirmiers (85%), de même que des médecins spécialistes en ville et des dentistes (77%). En revanche, le taux de satisfaction a tendance a baissé pour la qualité des soins offerts dans les hôpitaux publics (69%), les cliniques privées et maternités (65%) ou encore les urgences hospitalières (46%).

En 2019, les Français ont dépensé en moyenne 1 102€ pour leur frais de santé
Lire l'article