En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Complémentaire santé : l’assurtech Alan mise sur l’expérience utilisateur

Lancée en octobre à la suite d’une levée de fonds, la complémentaire santé 100% digitale Alan continue de faire parler d’elle sur le marché de l’assurance santé collective à l’heure où l’ANI présente un premier bilan mitigé.

Données personnelles de santé

En proposant une offre unique de complémentaire santé collective, l’assurtech (c’est-à-dire une start-up spécialisée dans le domaine de l’assurance) française Alan ne cache pas son ambition de s’imposer « comme le choix évident pour toutes les start-up et les PME de moins de 250 salariés et de devenir leader sur ce marché », affirme Jean-Charles Samuelian, Co-fondateur et PDG.

Alan doit cependant faire avec un premier bilan en demi-teinte de la généralisation de la mutuelle santé d’entreprise. Selon les estimations de l’Institut de la Protection sociale 20% à 30% des petites entreprises (environ 100 000 entités) n’appliquaient pas l’ANI presque 1 an après son entrée en vigueur.

« Une société de technologie et de produits »

C’est en mettant en avant sa différence qu’Alan souhaite s’imposer sur le marché. « Nous sommes une société de technologie et de produits qui fait de l’assurance », explique Jean-Charles Samuelian, pour qui le positionnement en tant qu’assureur, plutôt que courtier, permet de « contrôler toute la chaîne de valeur », avec plus de flexibilité et de réactivité à la clé.

Avec une assurance 100% digitale Alan mise sur l’expérience utilisateur et promet déjà une souscription « en 3 minutes » ainsi que la transmission d’une feuille de soin par photo pour une demande de remboursement accélérée. De nombreux ajouts de fonctionnalités sont déjà mentionnés, comme un historique des événements de santé et des remboursements ainsi que des spécialistes consultés.