Les contrats individuels de complémentaire santé rapportent davantage que les contrats collectifs

Les contrats individuels de mutuelle santé sont plus rentables que les assurances collectives. C’est ce que révèle une étude de l’Autorité de contrôle prudentiel et de régulation (ACPR) sur la rentabilité des complémentaires santé entre 2012 et 2020.

Rapport Mutuelle santé Sécurité sociale

Les contrats collectifs moins rentables, mais plus avantageux pour les assurés

Selon le rapport de l’ACPR, les contrats individuels de complémentaire santé sont plus rentables que les contrats collectifs, notamment ceux d’entreprise. Pour l’année 2020, les résultats techniques sont les suivants :

  • Contrats individuels : entre 6 % et 8 % de résultat technique ;
  • Contrats collectifs : – 3,9 %.

Les contrats collectifs sont donc déficitaires, contrairement aux contrats individuels.

Cependant, même les assurances santé individuelles semblent moins avantageuses que les complémentaires santé collectives. En effet, entre 2012 et 2020, les prestations reversées aux assurés dans le cadre d’un contrat collectif sont constamment supérieures à celles redistribuées pour un contrat individuel. Par exemple, les pourcentages des primes santé réservées sont les suivants :

  • 89,9 % pour les contrats collectifs ;
  • 74,4 % pour les contrats individuels.

Les organismes de prévoyance déficitaires

La majorité des contrats santé souscrits au sein d’un organisme de prévoyance porte sur la collective. Résultats, ces institutions présentent, pour l’année 2020, un déficit pour les cotisations santé engrangées, de l’ordre de 191 millions d’euros. Les compagnies d’assurance santé affichent, quant à elle, un excédent de 624 millions d’euros.

Une partie de ces résultats découle de la répartition des contrats en France. Plus de la moitié des personnes ont souscrit un contrat individuel, souvent auprès d’assureurs santé. Les contrats collectifs représentent moins de 40 % de totalité des adhésions.

Mutuelle, prévoyance et assurance santé : quelle différence ?
Mutuelle et assurance santé sont souvent confondues. Pourtant, il existe bien une petite différence. Les mutuelles, étant aussi des institutions de prévoyance dans la plupart des cas, sont régies par le Code de la Mutualité. Ce sont donc des organismes à but non lucratif. À l’inverse, les assureurs santé sont des compagnies d’assurances, réglementées par le Code des Assurances. Ce sont des organismes à but lucratif.

Les bénéfices des compagnies d’assurance santé devraient continuer d’augmenter. En effet, les cotisations de mutuelle santé vont croître, en moyenne, de 3,4 % pour cette année, selon les chiffres de la Mutualité française.

Cette nouvelle hausse du prix d’une mutuelle santé ne devrait pas améliorer l’accès à une complémentaire santé. Parmi les 3,6 % de la population française n’étant pas couverts par une complémentaire, la majorité des cas s’explique par leur manque de revenus*.

*données provenant d’une étude de l’Institut de recherche de documentation en économie de la santé (IRDES).