En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Covid : les complémentaires santé vont payer une taxe de 1,5 milliard d’euros

Une contribution de 1,5 milliard d’euros va être demandée aux complémentaires santé pour compenser les profits réalisés durant la crise sanitaire. Cette contribution prendra la forme d’une taxation.

hausse cotisation

Face à la crise du coronavirus, les complémentaires savaient qu’une contribution financière leur serait demandée par l’Etat, mais restait à déterminer le montant. Celui-ci a été annoncé jeudi 3 septembre par les ministres de la santé Olivier Véran et des Comptes publics Olivier Dussopt. Verdict : il se porte à 1,5 milliard d’euros.

Discutée depuis le mois de juin, cette contribution est demandée aux mutuelles santé pour soutenir la Sécurité sociale. En effet, pendant cette période, les dépenses de santé des Français ont fortement chuté et les organismes ont donc eu moins de remboursements à effectuer. Par ailleurs, certains soins de santé ont été exceptionnellement pris en charge par l’Assurance maladie, comme les téléconsultations, les tests de dépistage etc.

Une taxation en deux temps

Cette taxe aux complémentaires santé devrait s’effectuer en deux temps. Un prélèvement d’un milliard d’euros sera effectué en 2020 et un demi-milliard en 2021. A noter que le gouvernement estime à 2,2 milliards d’euros les économies réalisées par les organismes de santé durant le confinement. La contribution demandée demeure donc inférieure à cette somme.

Concrètement, cette contribution prendra la forme d’une taxation, via une hausse de la TSA, la taxe de solidarité additionnelle. La mesure devrait faire partie du programme du prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), qui sera présenté fin septembre.