En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les complémentaires santé vont modérer leurs tarifs en 2019

Les assurances et les mutuelles proposant des couvertures santé étaient reçues mercredi par Emmanuel Macron et Agnès Buzyn. Les acteurs du marché se sont engagés à faire des efforts sur leurs tarifs en 2019 en dépit de la réforme du « 100% Santé ».

calcul tarif mutuelle

Le président de la République, Emmanuel Macron, a demandé aux complémentaires santé de faire « un effort particulier en 2019 ». Dans ce sens, cette demande vise expressément l’éventuelle hausse des tarifs prévue d’ici quelques jours dans le cadre de la mise en place de la réforme du « reste à charge zéro », également appelée « 100% Santé ».

Les fédérations représentatives et la vingtaine de grands groupes du secteur se sont donc engagés à modérer leurs primes en 2019. D’autre part, ils vont également travailler sur leurs frais de gestion, qui représentent 20% de leur chiffre d’affaires en 2016 selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Vers une résiliation annuelle des contrats d’assurance santé ?

Le président de la Mutualité française, Thierry Beaudet, a annoncé au journal Les Echos, le lancement d’une réflexion afin de « réfléchir à des mesures spécifiques, plus ciblées ». Emmanuel Macron s’est dit attendre « des mesures concrètes pour le pouvoir d’achat de leurs assurés en 2019 », présentées au plus tard jeudi.

Sur les premières pistes avancées, Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l’assurance, a avancé l’idée d’une augmentation du plafond de ressource pour l’aide à la complémentaire santé (ACS). Enfin, la résiliation annuelle des contrats pourrait devenir possible à l’image de l’assurance auto ou habitation.