Mutuelle santé : les dépenses du 100 % santé en hausse

Les complémentaires ont dû mettre la main à la poche depuis l’entrée en vigueur du 100 % santé. Entre 2019 et 2021, la part de leurs dépenses correspondant à la prise en charge de ces soins intégralement remboursés a pris plus de 20 %. Un constat qui démontre que les Français sollicitent davantage leur mutuelle santé depuis l’activation du mécanisme.

une tirelire et un stétoscope

Une dépense supplémentaire de 21 % pour les mutuelles

Selon une étude qui vient d’être publiée*, les frais déboursés par les organismes de complémentaire santé entre début 2019 et début 2021 sont passés de 6,2 à 7,5 milliards d’euros. Ils ont donc augmenté de 21 % pendant cette période. Une hausse qui s’explique par l’entrée en vigueur du 100 % santé.

Rappel sur le 100 % santé

Cette vaste de réforme de l’accès aux soins, aussi appelée « réforme du reste à charge zéro », a débuté le 1er janvier 2019. À compter de cette date, les frais restant à la charge du patient (ticket modérateur) ont fait l’objet d’un remboursement intégral dans les domaines de l’optique et du dentaire

La réforme s’est déployée progressivement jusqu’en 2021, année qui a signé la prise en charge totale des prothèses auditives.

Augmentation des remboursements de soins optiques, dentaires et auditifs

Les organismes complémentaires d’assurance maladie (Ocam) ont contribué de façon plus importante aux remboursements des dépenses de santé des assurés sur les trois postes concernés par la réforme (optique, auditif, dentaire).

« […] lorsqu’il s’agit des paniers réglementés dits “100 % Santé”, les Ocam ont pris en charge 72 % des dépenses au titre du panier pour les aides auditives, 78 % du panier des prothèses dentaires et 80 % de l’offre (verres et montures) en optique. » Argus de l’Assurance

Le remboursement des audioprothèses ainsi que le nombre de patients à en faire la demande ont littéralement doublé. La raison ? L’entrée en vigueur de la prise en charge intégrale de ces appareils en 2021.

* Étude comparative réalisée par l’union nationale des organismes complémentaires d’assurance maladie (Unocam) et les trois fédérations représentatives (CTip, FNMF et France Assureurs).