Complémentaires santé : opposée à la « Grande Sécu », la FFA monte au créneau avec plusieurs propositions

Fermement opposées au projet de « Grande Sécu » initié par Olivier Véran qui doit donner plus de poids à la Sécurité sociale dans le cadre du parcours de santé des Français, les complémentaires de santé ont formulé plusieurs propositions. L’enjeu est aujourd’hui de gérer seules certains cas de figure et de repenser les conditions de plusieurs prestations en échange de contreparties fiscales notamment. 

Complémentaires sante Grande Sécu FFA monte créneau propositions

Les assureurs souhaitent être plus que de « simples » complémentaires santé

Publié mercredi 13 octobre par la Fédération française de l’assurance (FFA), le livre blanc revient sur la place des assureurs dans le système de santé. C’est par la voix de sa présidente, Florence Lustman, que la FFA a exprimé ses ambitions : « Les assureurs santé peuvent et veulent être plus que des complémentaires ».

Plusieurs propositions ont été faites pour mettre davantage en avant les assureurs dans un système de santé où l’Assurance maladie joue un rôle prépondérant. En voici quelques-unes.

Collaborer avec les professionnels de la santé

Cette proposition émanant de la FFA permettrait aux assureurs de mieux prendre en charge les dépassements d’honoraires à l’aune d’une maîtrise des tarifs des praticiens. Mais cette volonté est-elle partagée par secteur ? Oui, selon Florence Lustman : « Ils partagent notre diagnostic ».

La FFA et les complémentaires santé pourraient aller plus loin en proposant leur aide dans le cadre d’ouvertures d’hébergements temporaires non médicalisés, ce qui reviendrait à diminuer le reste à charge des patients.

Les complémentaires santé veulent diminuer la fiscalité des plus fragiles

Autre proposition « concrète » : celle d’une réduction de la fiscalité des contrats santé permettant de les rendre plus accessibles. Avec une taxe de plus de 20 % pour la complémentaire santé et de 13 % pour les contrats dits « responsables » (qui doivent respecter un cahier des charges précis au sujet des frais médicaux minimums et maximums pouvant être appliqués), la facture peut vite grimper.

Cette proposition vise à faciliter l’accès aux soins pour certaines populations comme les sans-emplois ou les étudiants. La FFA propose une application de la TVA à 5,5 % aux contrats de complémentaire santé.

Les assureurs veulent s’affranchir des impératifs du contrat responsable

Parmi ses propositions phares, la FFA évoque, dans son livre blanc, la possibilité d’aller plus loin dans le remboursement des dépassements d’honoraires pratiqués par les médecins. Le souhait de la FFA est simple : fournir « des réponses adaptées aux Français selon leurs besoins ». Il s’agirait, en clair, de déplafonner certains planchers, notamment après un passage chez les audiologistes et les opticiens.

En contrepartie, les sociétés d’assurance qui se proposent de mieux prendre en charge certaines prestations devront répondre à certaines exigences. Le prélèvement de franchises médicales dans certains cas, dans le but d’éviter les abus.

Signez votre nouveau contrat de mutuelle santé en quelques clics grâce au comparateur LeLynx.fr ! Comparez des centaines de devis rapidement et gratuitement !