En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Complémentaire santé : les Français étaient moins bien couverts en 2018

En 2018, un Français sur 10 n’avait pas de complémentaire santé. Une tendance croissante surtout marquée chez les jeunes et les ménages modestes. Le prix de la couverture et des taxes mises en place par l’Etat sont notamment pointés du doigt.

Assurance de personnes

C’est un constat alarmant sur la couverture santé en France. Ainsi, selon une étude Epsy pour la Fédération nationale indépendante des mutuelles (Fnim), 90% des Français déclarent avoir été couverts par une complémentaire santé l’année dernière. Un chiffre en baisse alors qu’ils étaient 93% en 2017.

Même si la plupart des Français disposent d’une mutuelle obligatoire d’entreprise, les jeunes restent en marge et leur couverture se dégrade. Seuls deux-tiers des 18-24 ans déclarent ainsi avoir été couverts en 2018 contre 75% en 2017. Par ailleurs, cette part est passée de 85% en 2017 à seulement 69% l’année dernière.

Les jeunes et les étudiants fortement touchés

Selon la Fnim, l’explication de cette évolution repose sur « l’expression à la fois des difficultés économiques rencontrées et de la défiance envers la protection sociale collective ». D’autant plus que depuis la précédente rentrée universitaire, les étudiants sont inscrits au régime général de la Sécurité sociale et donc plus à une mutuelle étudiante.

Enfin, les ménages modestes sont également touchés par ce phénomène. En 2018, 80% d’entre eux ont attesté disposer d’une couverture contre 84% en 2017. Les tarifs des mutuelles santé en sont le principal facteur. 4 Français sur 10 estiment qu’il est « excessif » et 70% déclarent que les taxes sont « injustifiées ».