Complémentaire santé : les cotisations augmenteront en 2022

Le mois de janvier possède son lot de nouveautés et… d’augmentations. Parmi elles, on compte la hausse des cotisations des mutuelles santé. Selon une étude de la Mutualité française, les cotisations devraient augmenter, en moyenne, de 3,4 % pour cette nouvelle année.

Alors que la crise sanitaire continue de frapper de plein fouet la France ainsi que le continent européen, les adhérents de complémentaire santé devront davantage payer de cotisations en 2022. La Mutualité Française, fédérant 518 mutuelles, indique dans une étude, réalisée auprès de 32 mutuelles couvrant 17,1 millions de Français, que les cotisations santé connaîtront une augmentation de 3,4 % en moyenne.

Dans le détail, tous les types de contrats de santé ne sont pas concernés :

  • Les cotisations des contrats individuels (il s’agit des assurances destinées aux particuliers) : +3,2 % ;
  • Les contrats collectifs obligatoires (cela concerne généralement les entreprises) : +3,8 % ;
  • Les cotisations sur les contrats collectifs facultatifs : +2,9 %.

Par ailleurs, cette hausse ne touchera pas l’ensemble des assurés. En effet, pour la moitié des complémentaires santé sondée, les cotisations ne dépasseront pas 2,4 % d’augmentation. Certaines mutuelles ont pris la décision de ne pas modifier leur tarif pour l’année 2022. Cela concerne 3,6 millions des assurés des mutuelles interrogées. En revanche, 2 % des adhérents verront leurs cotisations s’accroître de plus de 6 %.

Une hausse des cotisations pour répondre aux besoins des Français

Selon le président de la Mutualité Française, Eric Chenut, l’augmentation des cotisations est une nécessité pour certains complémentaires santé : « […] certaines d’entre elles sont contraintes d’augmenter leurs cotisations pour équilibrer leurs comptes car elles ne peuvent être déficitaires ou créer de la dette ».

Tout comme l’année 2020 marquée par le début de pandémie, l’année 2021 a été aussi atypique. Les mutuelles ont remboursé 6 % de soins de santé supplémentaires en 2021 par rapport à 2019. Cela représente un coût de 900 millions d’euros en plus. En 2021, les mutuelles ont remboursé près de 16 milliards d’euros de prestations de santé.

Cette augmentation s’explique principalement par le retour des Français dans les cabinets médicaux ainsi que le 100 % santé, qui permet d’obtenir le remboursement intégral de soins optiques, dentaires et auditifs.

Un autre facteur influe aussi directement sur l’augmentation des cotisations : la hausse des taxes. Les taxes prélevées sur les contrats de mutuelles se sont établies à 3,5 milliards d’euros en 2020, taxe Covid comprise.

Selon la Mutualité Française, il faut également prendre en compte d’autres facteurs : le vieillissement de la population, l’augmentation des affections de longue durée (ALD) qui ont été multipliées par 2,5 en 20 ans, ainsi que les innovations du secteur de la santé.