En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Complémentaire santé : 5% des Français n’étaient pas couverts en 2014

Selon une étude récente, la très grande majorité des Français disposait d’une mutuelle santé en 2014. Les plus pauvres sont les plus touchés par l’absence de complémentaire santé malgré les dispositifs d’aides existants.

Complémentaires santé

L’absence de complémentaire santé « reste souvent liée au revenu ». C’est le principal constat effectué par l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes). Ainsi, seulement 5% des Français ne bénéficiaient pas d’une mutuelle santé en 2014.

Ce taux augmente sensiblement à 12% parmi les 20% de personnes les plus pauvres en France, surtout les chômeurs et les jeunes. Une anomalie alors que des dispositifs d’aides existent comme la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS).

Des actifs déjà bien couverts avant l’ANI ?

Pour autant, l’étude ne remet pas en question ces dispositifs. L’Irdes atteste même que le taux de personnes non couvertes par une complémentaire santé est « pratiquement inchangé depuis 2008 malgré l’augmentation du taux de pauvreté ». La raison est que « la CMU-C a absorbé un grand nombre de nouveaux précaires ».

Parallèlement, les actifs étaient déjà très majoritairement couverts avant la mise en place de la généralisation des mutuelles d’entreprise (ANI) en 2016. Seulement 3% des salariés du secteur privé ne disposaient pas d’une couverture santé en 2014.