En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

3 millions de personnes sans mutuelle santé en France

En France, 3 millions de personnes ne sont pas couverts par une mutuelle santé, soit près de 5% de la population. Les dispositifs d’aide spécifiques demeurent mal connus.

Assurance de personnes

Environ 3 millions de personnes ne sont pas couverts par une mutuelle santé en France, soit près de 5% de la population. C’est ce que rapporte une étude de la Drees publiée ce mercredi 3 avril. Parmi les personnes les plus concernées, on trouve principalement des travailleurs précaires, des chômeurs ou des inactifs, note le service statistique du ministère de la Santé.

La Drees rappelle qu’en 2014, 16% des chômeurs et 9% des personnes au foyer se déclaraient non couverts par une mutuelle santé, contre seulement 2 à 3% des salariés du privé et des retraités. La généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, entrée en vigueur en 2016, a eu une influence modérée : « les premières estimations indiquent que le taux de non-couverts ne baisserait que d’un point ».

Des dispositifs d’aide méconnus

Bien souvent, les personnes qui n’ont pas souscrit de mutuelle santé l’ignorent, mais elles peuvent prétendre à des aides spécifiques, comme la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) ou l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé). Pour 2017, la Drees évalue le taux de non recours :

  • Entre 34% et 45% pour la CMU-C, soit 2,8 à 4,5 millions de personnes ;
  • Entre 41% et 59% pour l’ACS, soit 1,1 à 2,3 millions de personnes.

Pour simplifier les démarches et améliorer le taux de recours, le gouvernement a décidé de fusionner la CMU-C et l’ACS. Une CMU dite « contributive » devrait donc voir le jour en novembre 2019, avec une participation des assurés limitée à 30€ maximum par mois. Reste à savoir si cette mesure permettra d’augmenter la couverture en France.