Le tiers payant adopté en partie seulement

 

Le Conseil constitutionnel n’a que partiellement validé la généralisation du tiers payant. Les frais de santé couverts par la Sécurité sociale seront bien pris en charge, mais les médecins pourront se réserver le droit de prélever immédiatement la part couverte par les mutuelles privées de leurs patients. 

Tiers payant généralisé

La grogne des médecins a porté ses fruits. Les « sages » du Conseil constitutionnel ont dit oui à la généralisation du tiers payant, mais en partie seulement. Un sérieux revers qui ne permettra pas à la mesure phare de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, de remplir son objectif initial : permettre aux Français de consulter un médecin généraliste ou spécialiste sans rien avoir à débourser.

Dans les faits, les médecins ne demanderont pas aux patients de leur verser la part couverte par la Sécurité sociale (15,10 €, sur une consultation à 23 €), mais pourront demander le versement de la somme remboursée par la complémentaire santé personnelle des malades (le complément, soit 7,90 €).

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres