Soins dentaires : les complémentaires santé invitées à régler la note

 

Pour réduire les inégalités d’accès aux soins bucco-dentaires, la Cour des comptes penche vers un remboursement dès le premier euro de la prise en charge des soins prothétiques et d’orthodonties par les complémentaires santé

Complémentaire santé soins dentaire

Dans son rapport de 2016, la Cour des comptes épingle les tarifs des soins bucco-dentaires. Ces soins coûtent près de 10Mds € chaque année, soit 6% des dépenses de santé prises en charge par l’Assurance maladie.

Une des propositions avancées consiste en une prise en charge intégrale des soins prothétiques et d’orthodonties par les complémentaires santé. La Cour des Comptes propose également un plafonnement par voie législative des tarifs des actes prothétiques les plus fréquents ou encore le conventionnement sélectif des chirurgiens-dentistes.

Toutes ces options pourront être discutées lors des négociations conventionnelles entre l’Assurance maladie, les complémentaires santé et les syndicats de chirurgiens-dentistes qui s’ouvrent le jeudi 22 septembre. Ces négociations permettent de fixer les tarifs pour les 5 prochaines années.

La santé bucco-dentaire des Français jugée « médiocre »

Malgré des soins très coûteux, l’état de santé bucco-dentaire de la population française est considéré par les auteurs du rapport comme « médiocre » par rapport à la moyenne européenne. En 2010, un tiers des Français seulement déclarait posséder toutes ses dents naturelles, contre 41% des européens. Au sein du pays, la Cour des comptes note également de grandes inégalités sociales face aux soins dentaires : dans les familles ouvrières, la proportion d’enfants de 6 ans ayant déjà eu des caries atteint 30% contre 8% pour ceux des cadres.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres