Santé : les nouvelles mesures de l’Assurance maladie pour 2017

 

Présenté le 5 octobre au Conseil des ministres, le projet de budget de la Sécurité sociale 2017 esquisse les objectifs de réduction du déficit et les mesures de santé à venir.

Soins hospitaliers

D’après les prévisions du budget 2017, le déficit du régime général (maladie, vieillesse, famille, accident du travail) et du fonds de solidarité vieillesse (FSV, qui verse les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse tombera à -4,2Mds€ (contre -7,2Mds€ en 2016). Il s’agit de son niveau le plus bas depuis 2001.

Les principales mesures de santé

Le développement du « virage ambulatoire » est une nouvelle fois un des grands axes du budget de la Sécurité sociale. L’objectif est d’écourter les durées d’hospitalisation et de réaliser 640M€ d’économies, pour un total de 1,5Md€ d’économies en vue (845M€ supplémentaires en optimisant les dépenses).

Autre axe majeur, en lien avec l’industrie pharmaceutique, la révision du mécanisme de fixation des prix des médicaments les plus innovants bénéficiant de l’Autorisation temporaire d’utilisation (ATU), pour permette d’encadrer les prix de certains traitements, notamment en fonction de leur utilisation. Les médicaments génériques doivent également être mis en avant.

Les remboursements de soins dentaires de l’Assurance maladie bénéficieront d’une aide de 200M€ via un plafonnement du prix des prothèses en échange d’une revalorisation des soins conservateurs (caries, détartrage…). Enfin, 21,5Mds€ (+590M€) seront consacrés aux établissements et services dédiés aux seniors en perte d’autonomie ou handicapés.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres