Assurance santé : le reste à charge des dépenses de santé diminue

 

Pour la 4e année consécutive, le reste à charge des patients – c’est-à-dire la part des dépenses qui reste à la charge des assurés – continue de baisser.

Reste à charge mutuelle

Le Ministère de la santé a publié lundi les comptes nationaux qui évaluent l’ensemble des dépenses du secteur. Si les frais de soins augmentent, le reste à charge pour les patients diminue de nouveau et atteint un taux « historiquement bas », selon Marisol Touraine, la Ministre de la santé. La part restant à la charge des patients est passée de 9,3% en 2011 à 8,4% en 2015. Ce taux reste cependant contrasté par type de dépense : 2,2% pour les transports sanitaires et jusqu’à 22,7% pour les soins dentaires.

Cette baisse est due notamment à l’augmentation du nombre de malades atteints d’affection longue durée prises en charge à 100% par la Sécurité sociale, mais également par le remboursement de nouveaux traitements et actes médicaux.

Participation en baisse également pour les mutuelles

Grâce aux contrats responsables, les organismes complémentaires qui plafonnent les remboursements et incitent à l’auto-modération, voient leur participation dans les dépenses de santé baisser de 0,3 point en 2015, atteignant 13,3% en 2015. Des secteurs très onéreux, comme l’optique, ont déjà revu leurs tarifs à la baisse pour la première fois depuis 2011. Des négociations entre la Sécurité sociale et les dentistes sont prévues fin septembre dans le but de poursuivre « cette baisse encourageante ».

Astuce Malynx !

Avec le remboursement de nouveaux traitements et actes médicaux, c’est le moment idéal de faire le point sur votre mutuelle !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres