Nouveau traitement pour les personnes souffrant d’asthme sévère

 

Le médicament Fevipiprant, nouvelle avancée prometteuse dans le traitement des formes sévères d’asthme. Les experts sont optimistes, mais prudents.

Asthme

D’après une étude publiée dans la revue britannique Lancet Respiratory Medicine, le médicament Fevipiprant, développé par le groupe pharmaceutique suisse Novartis, entraînerait une diminution notable de l’inflammation des voies respiratoires chez des patients atteints d’asthme sévère. Une bonne nouvelle pour les 4M de personnes victimes d’asthme en France, où le trouble respiratoire provoque 900 décès chaque année.

« Cette recherche est très prometteuse », a félicité le Dr Samantha Walker, directrice de recherche à Asthma UK, une association britannique de lutte contre l’asthme, avant de préciser que cette nouvelle « doit être accueillie avec un optimisme prudent ». Plusieurs experts ont souligné l’importance d’essais plus complets et plus longs avant la commercialisation du médicament.

Des inflammations respiratoires moins importantes

L’essai du Fevipiprant a été réalisé sur 60 patients, dont la moitié ont reçu le traitement en supplément de leur médicaments, tandis que le reste n’avait qu’un placebo. Au terme des 3 mois d’expérimentation, les chercheurs ont observé que l’inflammation des voies respiratoires « éosinophiles » (une des caractéristiques de l’asthme) était 2 fois moins importante chez les patients bénéficiant du Fevipiprant par rapport à ceux ayant reçu un placebo. Le médicament pourrait bénéficier aux 5% d’asthmatiques atteints d’une forme sévère du trouble respiratoire.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres