Médicaments : Médecins du monde dénonce les prix excessifs

 

L’association Médecins du monde a lancé une campagne d’affichage et une pétition en ligne pour dénoncer les prix excessifs des médicaments en France.

Médecins du monde

A l’aide d’une grande campagne d’affichage et d’une pétition en ligne, Leprixdelavie.com, Médecins du monde veut faire pression sur les pouvoirs publics quant à la régulation du prix des médicaments. Une facture qui s’élève désormais à 28Md€ par an et menace l’avenir du système de santé français.

La campagne de quatre semaines, volontairement provocatrice, a été refusée par des grands afficheurs, prétextant des « risques de réaction du public ».

700M€ par an juste pour l’hépatite C

Olivier Maguet, délégué au plan stratégique chez Médecins du monde, précise que l’association intervient aujourd’hui après avoir assisté, en 2013, « à une rupture dans les pratiques des laboratoires qui facturent non plus sur la base du coût, mais selon la solvabilité des Etats ». Ainsi, alors qu’en Inde l’hépatite C est soignée par un médicament générique ayant un coût de fabrication de 89€, « la France préfère payer près de 700M€ par an », s’indigne Olivier Maguet.

La bataille engagée par Médecins du monde concerne également le prix du Glivec, efficace contre la leucémie. Alors qu’il était facturé 26 000€ en 2001, « la cure coûte aujourd’hui 80 000€ ». Compte tenu des volumes fabriqués, l’association estime raisonnable une baisse du prix de certains autres médicaments, comme le vaccin contre la grippe, le Crestor contre le cholestérol ou les traitements contre le diabète.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres