Les médecins refusent de signer le projet de l’Assurance maladie

 

La CSMF, principal syndicat de médecins libéraux, a rejeté le 23 juillet le projet de convention quinquennale transmis la veille par l’Assurance maladie, portant entre autres sur la revalorisation des tarifs des consultations.

Médecin

Pour l’heure, seul le Bloc (chirurgiens) se déclare satisfait des revalorisations tarifaires proposées par l’Assurance maladie.

Dans un communiqué, l’organisation de médecins généralistes et spécialistes a déclaré : « c’est à l’unanimité que les représentants départementaux de la CSMF, réunis en assemblée générale extraordinaire le samedi 23 juillet, ont voté contre le projet » de l’Assurance maladie. Un vote qui devrait être validé lors de la réunion « de signature » prévue le mercredi 27 juillet.

Jeudi dernier, à l’issue d’une dernière séance de négociation, la CSMF avait déclaré que le texte n’était « pas signable » en l’état. Jean-Paul Ortiz, le président de l’organisation, avait concédé « une petite avancée » sur le tarif des consultations, avant de mettre en avant la nécessité d’« un plan d’investissement pour la médecine libérale ». D’après lui, « [leur] ambition n’est pas de gagner plus mais de travailler mieux ».

L’Assurance maladie reste ouverte à la discussion

Toujours à la suite de la séance de négociation du 21 juillet, le directeur général de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, s’était déclaré « ouvert et disponible » pour discuter d’éventuels ajustements, dans le respect de « l’architecture de l’enveloppe proposée ». En incluant la participation des mutuelles, l’Assurance maladie chiffre à 1,25Md€ le coût des mesures présentes dans le projet d’accord.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres