Les médecins font de meilleurs diagnostics que les applications santé

 

Une étude d’Harvard démontre que les médecins sont plus fiables dans la pose de diagnostic que les applications santé.

Diagnostics médecin applications santé

Selon une étude de l’Ecole de médecine Harvard, publiée dans la revue JAMA, la performance des médecins en matière de diagnostic reste supérieure à celle des logiciels. L’expérience a été réalisée en comparant les diagnostics de logiciels de santé et une équipe de spécialistes de médecine interne.

Les chercheurs ont demandé à 234 médecins internes de diagnostiquer 45 cas cliniques parmi les maladies les plus communes, à des degrés différents de sévérité, et ont comparé ces données avec celles de 23 applications de détection de symptôme ou de diagnostic médical parmi les plus souvent utilisées. La conclusion révèle que le personnel médical réussit à donner 2 fois plus de diagnostics corrects que les applications e-santé.

Pour les cas graves, les médecins sont plus performants

L’étude démontre également que les médecins sont nettement plus performants lorsqu’il s’agit de diagnostiquer une maladie grave. Dans 72% des cas, les médecins font le bon diagnostic alors que les machines détectent la maladie dans seulement 34% des cas. L’écart est tout de même moins important lorsqu’il s’agit de maladies courantes.

Pour le directeur de l’étude, Ateev Mehrotra, « même si les programmes informatiques se sont montrés clairement inférieurs aux médecins en terme de précision de diagnostic, il sera très important d’étudier à l’avenir les prochaines générations de programmes, qui pourraient devenir plus précis ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres