Les patients « sympathiques » seraient plus faciles à soigner

 

Le très sérieux British Medical Journal Quality & Safety vient de publier une étude qui démontre les bienfaits de la sympathie dans le cadre d’un traitement médical. Plus les patients sont « pénibles », moins les médecins seraient efficaces dans leurs diagnostics. 

Contrat acces aux soins 

Une grande partie de la guérison passe par la coopération. Les patients aux pathologies complexes qui rechignent à se faire soigner auraient ainsi 42 % de chances en moins d’être bien diagnostiqués par leurs médecins. Si ce chiffre n’est que de 6 % pour les maladies bénignes, les patients « sympathiques » s’en sortent toujours mieux face aux blouses blanches.

Pour parvenir à ce résultat, des chercheurs néerlandais ont soumis 63 internes en dernière année de médecine générale à deux scénarios pour 6 cas cliniques différents. D’un côté, un patient pénible (agressif ou qui remet en question la compétence du médecin ou encore qui ne tient pas compte de son avis) et de l’autre un patient neutre.

Astuce Malynx !

Comme pour le choix de votre mutuelle santé, prenez le temps d’observer et de communiquer sainement avec votre médecin pour lui laisser l’occasion de déceler la cause de votre affection.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres