Hôpital : attentes trop longues et retards trop importants

 

Une enquête de la CLCV dévoile les mauvaises pratiques des médecins en matière de rendez-vous hospitaliers : 3 médecins sur 4 ne recevraient pas leurs patients à l’heure.

Salle d'attente d'hôpital.

Des attentes trop longues et des retards trop importants dans les hôpitaux français, c’est le constat de l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) au terme d’une enquête sur les temps d’attente de rendez-vous programmés dans les établissements hospitaliers publics comme privés (en excluant les urgences).

Sur les 879 personnes ayant répondu convenablement au questionnaire de la CLCV, seules 24,6% d’entre elles ont été reçues à l’heure. Un retard pouvant atteindre plus d’une heure dans 17% des cas et dépassent la demi-heure dans 34% des cas.

Des retards sans excuses

Le blason des médecins retardataires est également terni par un manque de politesse. En effet, seuls 22% d’entre eux prennent la peine de s’excuser pour leur retard. Et dans 86% des cas, le personnel à l’accueil ne prendrait pas la peine d’informer le patient du retard du médecin.

D’après l’association, les imprévus et les urgences dans d’autres services n’expliquent pas tout. La pratique dite du « rendez-vous unique » serait ainsi à l’origine de 11% des retards en hôpital ou clinique. Un procédé qui consiste à donner à plusieurs patients un rendez-vous pour la même heure et le premier arrivé sera le premier reçu.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres