La France investit 670M€ dans la médecine personnalisée

 

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi 22 le lancement d’un plan de 670M€ pour le développement de « la médecine personnalisée ».

Séquençage ADN

Ce plan vise à faire entrer la France dans l’ère de la médecine génomique, une nouvelle approche dans la manière de prévenir, diagnostiquer et soigner l’évolution d’une maladie en ayant recours à l’accès au diagnostic génétique. Il concerne premièrement des maladies telles que les cancers et le diabète ainsi que les maladies rares. Cet investissement dans la médecine génomique se base sur un rapport de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) nommé « France Médecine Génomique 2025 », qui vise à assurer le développement de « la médecine personnalisée ».

12 plates-formes de séquençage de l’ADN

En ayant recours à l’analyse du génome d’un patient ou, dans le cas d’un cancer, à l’établissement du profil génétique des tumeurs, les diagnostics seront accélérés et les traitements mieux adaptés. Des examens coûteux et inutiles peuvent ainsi être évités.

Grâce à un investissement de 670M€ sur 5 ans « qui viendra en partie d’entreprises », selon Marisol Touraine, 12 plates-formes de séquençage ADN haut débit seront mise en place. Elles seront progressivement déployées sur l’ensemble du territoire ainsi que 2 centres de référence experts de niveau international. « Le modèle proposé est ambitieux et intègre les problématiques de soin, de recherche et de filière industrielle », peut-on lire sur le site du gouvernement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres