Dépénalisation du cannabis : le gouvernement clôt le débat

 

Le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen s’est exprimé lundi 11 avril en faveur de la dépénalisation du cannabis, déclarant que « la situation actuelle ne marche pas ».

Fumeur de cannabis

« Le cannabis est une très mauvaise chose pour la santé publique, explique ce médecin de profession, en particulier chez les jeunes. Mais la prohibition n’amène pas une diminution de la consommation ». Jean-Marie Le Guen avait déjà évoqué le sujet devant le conseil national du PS le week-end précédent et s’exprimait, selon lui, « à titre personnel ».

« L’interdit moral ne crée rien du tout, il crée beaucoup de dégâts dans la société française […] Je ferai des propositions pour que nous mettions fin à cette politique de prohibition » Jean-Marie Le Guen.

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll n’a pas tardé à réagir sur ce sujet sensible. « Il n’y a aucune piste de travail ni de réflexion engagée au gouvernement sur cette question », a-t-il insisté, précisant que la dépénalisation du cannabis était une position que Jean-Marie Le Guen défend depuis longtemps en tant que médecin, mais qu’il ne s’agit pas de « la position du gouvernement ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres