Le chèque santé lancé dans les entreprises françaises

 

Le chèque santé doit être proposé par les employeurs aux salariés en CDD ou temps partiel dont le contrat est inférieur à 3 mois.  Cette aide remplace la participation de l’employeur à une complémentaire santé, obligatoire pour tous les salariés depuis le 1er janvier 2016.

Depuis le 1er janvier 2016, la loi ANI impose aux entreprises de proposer une complémentaire santé obligatoire, pour tous leurs salariés, et d’y participer à hauteur d’au moins 50 %. Seule exception : les salariés en CDD inférieur à 3 mois ou à temps partiel, dont la durée hebdomadaire de travail n’excède pas les 15h. L’employeur doit alors proposer une aide, sous forme de chèque santé, afin de permettre à ces salariés de financer une couverture santé à titre individuel.

Fonctionnement chèque santé

Le montant du chèque santé, versé mensuellement, est calculé en fonction de la durée du contrat de l’entreprise, de son statut et de rémunération. Il correspond à 125 % de la cotisation mensuelle de l’employeur pour les salariés en CDD et en contrat de mission, et à 105 % de la cotisation mensuelle pour les salariés à temps partiel

Astuce Malynx !

Le chèque santé n’est pas cumulable avec l’ACS (Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé), ni avec la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres