Optique : Carte Blanche Partenaires respecte la libre concurrence

 

L’Autorité de la concurrence a rendu une décision en faveur du réseau « Carte Blanche Partenaires » dans les procédures qui l’opposaient à Centrale des opticiens.

Lunettes

La Centrale des Opticiens (CDO) avait lancé fin 2015 plusieurs procédures auprès de la DGCCRF, du Tribunal de commerce de Paris et de l’Autorité de la concurrence, concernant les offres « Carte Blanche – Prysme » et Premium du réseau « Carte Blanche Partenaires ». L’Autorité de la concurrence a estimé que ces offres ne portaient pas atteinte à la libre concurrence.

La CDO dénonçait « la mise en place d’un système de référencement opaque et restrictif conduisant à évincer du marché un certain nombre de fournisseurs de verres » et, concernant Premium, « l’absence de pertinence, de transparence et le caractère discriminant des critères de sélection des professionnels de santé pour son conventionnement ».

Aucun abus de position dominante

D’après le régulateur de l’Autorité, le volume de 2% du marché des ventes de montures de lunettes et 5,2% pour les verres ophtalmologiques de « Carte Blanche Partenaires » ne correspond pas à une situation d’abus de position dominante, réprimée par le droit de la concurrence. Concernant l’offre Premium, qui peut faire bénéficier d’un avantage « tarifaire de 10€ supplémentaires octroyé par le référencement premium et seulement lorsque ces verres sont vendus par un opticien lui aussi référencé Premium », aucun effet anticoncurrentiel n’a été retenu.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres