« Tout dépassement d’honoraires est abusif » ou le manifeste de 111 médecins

Tout le monde sait que les dépassements d’honoraires pratiqués par certains médecins constituent un sujet sensible en France, en ce que cette pratique représente le principal obstacle à l’accès aux soins pour tous.

C’est dans ces conditions que 111 médecins, praticiens hospitaliers et médecins libéraux, originaires de Gironde, ont eu l’idée de diffuser un «manifeste des médecins solidaires» visant à interpeller leurs collègues sur le nécessaire abandon de cette pratique.

L’association «la santé, un droit pour tous» à l’origine de l’initiative

Au moment même où les négociations entre l’assurance maladie, les complémentaires santé et les syndicats de médecins ont été relancées par la ministre de la Santé Marisol Touraine, laquelle a par ailleurs menacé tout ce beau monde de mettre un terme légal à ces pratiques d’ici fin 2012 si aucune solution ne pouvait être trouvée, des médecins manifestement plus empreints du serment d’Hippocrate qu’ils ont prêté que certains de leurs collègues, ont décidéde lancer un appel à ces derniers afin qu’ils refusent les dépassements.

Sous l’égide de l’association girondine « la santé, un droit pour tous», le manifeste des médecins contre les dépassements d’honoraires prend comme point de départ le postulat selon lequel les honoraires médicaux libres (donc les dépassements d’honoraires) «représentent actuellement un des plus notables facteurs de renoncement aux soins pour raisons financières qui frappe durablement ou transitoirement 29 % de nos concitoyens».

Que veulent donc ces médecins signataires du manifeste, vous demandez-vous? Tout bonnement que le secteur 2, c’est-à-dire le secteur d’exercice des médecins non conventionnés, soit supprimé et que les dépassements d’honoraires deviennent ainsi de l’histoire ancienne.

Délire ou vœu pieux? Une chose est sûre, un tel objectif est parfaitement en adéquation avec l’opinion du docteur Bernard Coadou, président de l’association, selon qui «tout dépassement d’honoraires est abusif».

Source: La Croix

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres