La vente de médicaments à l’unité testée

Pourra-t-on à l’avenir acheter nos médicaments à l’unité dans nos pharmacies? Au vu des déclarations de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, il est tout à fait envisageable que ce projet aboutisse. D’ailleurs, une période de test va commencer dans certaines régions et certaines pharmacies. Votre comparateur de mutuelle LeLynx.fr vous explique tout sur la vente de médicaments à l’unité.

Objectifs de la vente de médicaments à l’unité: faire des économies

Selon Marisol Touraine, la vente de médicaments à l’unité va permettre de faire des économies. Le fait de vendre des médicaments en moins grande quantité pourrait ainsi réduire le déficit de la Sécurité Sociale.

Le projet prévoit que les médicaments ainsi vendus, le soient dans certaines régions et certaines pharmacies, nous apprend LeParisien.fr. Les consommateurs ne devront pas présenter de nouvelle ordonnance pour les quelques médicaments qu’ils achèteraient en plus. La prescription d’origine suffira.

Les résultats de cette expérimentation permettront d’étendre ou non la mesure à l’ensemble du territoire. «Nous allons commencer par les génériques», a expliqué Marisol Touraine.

Protéger la santé des français

Autre objectif de la vente de médicaments à l’unité: mieux soigner les français. «Les médicaments entassés dans une armoire à pharmacie amènent des gens à prendre des médicaments pas forcément adaptés» explique la ministre.

Elle ajoute qu’il y a «1,5 kg,en moyenne, de médicaments non utilisés par chaque Français». Cette mesure limiterait donc également le gâchis de médicaments.
De son côté, Gilles Bonnefond président de l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine) semble sceptique quant à cette nouvelle mesure: «Je suis prudent, ça n’a pas été préparé. Attention aux systèmes couteux et inadaptés», a-t-il déclaré.

Quant aux éventuelles économies que pourraient entrainer la vente de médicaments à l’unité, il explique que les pharmaciens ne délivrent pas trop de médicaments. «Nous délivrons ce qui est prescrit par les médecins. Les pharmaciens ne poussent pas au gaspillage.»

Source: LeParisien

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres