Le soda light favoriserait les risques d’accidents vasculaires

Selon une étude américaine, menée dans le cadre du projet Nomas (pour Northern Manhattan Study), une consommation régulière de soda light augmenterait le risque d’être victime d’un accident vasculaire de 61%, par rapport à une personne ne consommant jamais de soda, qu’il soit light ou pas.

Un risque d’accident vasculaire supérieur à 61% pour les consommateurs de soda light

En suivant 2564 personnes de plus de 40 ans, auxquelles on a demandé la quantité et le type de soda consommés, les chercheurs ont ensuite procédé à une classification reposant sur une distinction entre:

  • Ceux qui ne boivent jamais de soda;
  • Ceux qui en boivent modérément, de 1 par mois à 6 par semaine;
  • Ceux qui en boivent quotidiennement, c’est-à-dire au moins 1 par jour.

Sur une période de près de 10 ans, 559 accidents vasculaires ont ainsi été observés et il a pu être dégagé de l’étude que les gros consommateurs de sodas lights avaient un risque d’accident vasculaire 61% supérieur aux autres.

A l’appui de cette thèse, il faut souligner que même en prenant en compte d’autres facteurs de risques de maladies cardiovasculaires, tels que le diabète, l’hypertension artérielle ou encore les antécédents de maladie cardiaque, les chercheurs ont conclu à un risque d’accidents vasculaires 48% supérieur pour les consommateurs réguliers de soda light.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres