Secteur optionnel : l’avis des médecins

Inutile de vous rappeler une fois encore ce qu’est le secteur optionnel puisque nous partons du principe qu’en tant que lecteur assidu des articles de LeLynx.fr, vous êtes plus que renseigné sur la question.

Toutefois, par acquit de conscience, rappelons que la création d’un secteur optionnel, projet proposé dès 2004 par l’assurance maladie, n’ayant pour l’instant jamais été suivie d’effets, répondait à la nécessité discutable d’instaurer un secteur intermédiaire entre le secteur 1 et le secteur 2.

L’idée in fine étant de réguler sans supprimer, les dépassements d’honoraires de certains médecins spécialistes.

D’abord envisagée par la voix démocratique à travers la signature d’une convention tripartite réunissant assurance maladie, syndicat de médecins libéraux et organismes de complémentaire santé, l’adoption du secteur optionnel a, suite à la réticence des complémentaires santé, été imaginée par voix autoritaire de décret.

La colère des médecins spécialistes libéraux

L’Argus de l’Assurance nous apprend que l’UMESPE/CSMF, premier syndicat de médecins spécialistes libéraux, a exprimé sa colère face à la nouvelle restriction apportée à l’accès du secteur optionnel par l’article du PLFSS qui lui est dédié et qui est censé être adopté le 29 novembre à l’assemblée nationale.

Les médecins libéraux reprochent ainsi au gouvernement son manque d’inflexibilité quant à l’inscription forcée dans la loi de l’accord conventionnel instaurant le secteur optionnel, qui aurait permis selon eux d’éviter notamment «l’injustice faite à plus de 1 000 chefs de clinique exerçant en secteur 1».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres