Santé : qu’est-ce que le conventionnement hospitalier mutualiste ?


En France, l’acteur qui favorise l’accès aux soins pour tous, ce n’est pas l’État mais la Mutualité Française. Aider les adhérents des mutuelles à choisir les établissements en leur donnant une information précise sur la qualité et le coût des soins proposés, tel est l’objectif que s’est fixée la Mutualité avec la mise en place du conventionnement hospitalier mutualiste.

Garantie Hospitaliere

Complétez vos remboursements en cas d’hospitalisation !

Obtenir un devis

Conventionnement hospitalier : une réponse aux 29% de renonciation aux soins pour raison financière

En constatant selon les résultats du dernier Baromètre cercle santé Europ assistance que 29% des Français ont déjà dû, pour des raisons financières, renoncer aux soins de santé, la Mutualité Française a voulu apporter une réponse sérieuse et viable à des problématiques d’accès à des soins hospitaliers de qualité à tarif maîtrisé et de simplification des démarches conventionnelles.

Consciente de ce que la question de la renonciation aux soins pour des raisons budgétaires se pose surtout en ce qui concerne les soins dentaires et les soins optiques, extrêmement coûteux et peu remboursés par la sécurité sociale, la Mutualité relève que cette « impasse » concerne désormais également les soins courants.

Par ailleurs, elle note qu’ en cas d’hospitalisation, la facture devient très salée si le patient choisit une chambre particulière et ce, même en ambulatoire, c’est-à-dire dans le cadre d’une hospitalisation de jour ne durant que quelques heures, depuis le décret du 28 février 2011. A l’hôpital toujours, la Mutualité rappelle que le patient devra régler le forfait hospitalier de 18 euros.

A tout ceci, il faut nécessairement ajouter les dépassements d’honoraires, conclut la Mutualité Française. C’est donc en prenant tous ces éléments en considération que laFédération des mutuelles santé a décidé de mettre en place ce qu’elle qualifie de « « bouclier » face à cette augmentation des frais de santé ».

Concrètement, le dispositif du conventionnement hospitalier permet aux patients :

  • De limiter leur reste à charge par le biais d’une négociation des prix entre la Mutualité et les professionnels et
    établissements de santé ;
  • D’être dispensés de l’avance de frais dans les établissements conventionnés ;
  • De bénéficier d’une meilleure information sur les établissements et les coûts pratiqués.

Pour l’instant, ce dispositif ne concerne que les activités de médecine, de chirurgie et d’obstétrique (MCO). Mais il devrait ensuite être étendu aux soins de suite et de réadaptation, assure la Mutualité.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres