Et si le rire était le secret de la performance au travail ?

Rire au travail fun and serious

Le mot « travail » vient du latin « tripalium », un instrument de torture à trois pieux qui servait à punir les esclaves dans la Rome antique. Mais travailler peut aussi être synonyme de bon temps. Mieux, cette combinaison serait en fait le secret de la performance et de l’épanouissement professionnel.   Plus qu’un levier de business, l’humour est un véritable indicateur de l’état de santé d’une entreprise. Une étude canadienne démontre que les salariés assez détendus pour se permettre une petite blague seraient également les plus entrains à améliorer la cohésion, la productivité et la collaboration au sein de la société.

Le rire en chiffres

  • Être drôle augmente de 60 % les chances de conclure une affaire professionnelle ;
  • Aux USA, 97 % des directeurs d’entreprise considèrent que l’humour est utile au business ;
  • 15 minutes de rire par jour augmentent de 10 % la tolérance à la douleur ;
  • Un enfant rit 400 fois lorsqu’un adulte ne rit que 20 fois par jour en moyenne.

« Fun & Serious »

Travailler dans une atmosphère détendue n’est pas forcément synonyme de laisser-aller. L’expression anglo-saxonne «  fun & serious » désigne ce subtil mélange entre humour et professionnalisme. Un employé détendu et motivé aura tendance à prendre son travail plus à cœur qu’un salarié contrarié, et donc à fournir plus d’efforts pour le bien de la société. Mais attention à ne pas déséquilibrer la balance : trop de « fun » et l’entreprise se transforme en cours de récréation ; trop de « serious » et les collaborateurs se sentent oppressés…

Le leadership par le rire

Les leaders reconnus sont souvent décrits comme possédant un sens de l’humour développé. On peut distinguer deux formes d’humour positif pratiquées par les managers :

  • l’humour « affiliatif », qui favorise l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance ;
  • l’humour « self-enhancing », qui réduit le niveau de stress et permet de garder un regard positif sur l’activité de l’entreprise.

Un leader qui utilise l’humour positif sera plus efficace pour expliquer une tâche à un collaborateur. Ses feedbacks professionnels seront également plus souvent plébiscités.

Les Français travaillent en moyenne 210 jours par an, soit les deux tiers de leur temps actif.

Austères par tradition

rire-travail-performanceAlors pourquoi tant d’entreprises Françaises rechignent-elles encore à laisser rire leurs employés ? Une explication peut résider dans la culture même de notre pays, dont la tradition judéo-chrétienne associe depuis des siècles l’esclaffe franche à la vulgarité, à l’incompétence… voire au diable (au Moyen-Âge, les Pères de l’Eglise grecque considéraient le rire comme la marque du démon). Il faudra attendre la Renaissance et des auteurs humanistes comme Rabelais pour dédiaboliser l’éclat de rire et lui redonner une place convenable dans la société.

Suivez-nous sur Linkedin !

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres