Retour du pollen : un pic allergique annoncé sur toute la France

pics-allergiques

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) est en alerte. Cette semaine marque la dispersion d’un grand nombre de pollens sur le territoire français, n’épargnant aucune narine allergique. Si vous êtes sensibles, vérifiez la concentration de pollens dans votre région.

Chaque année, impossible d’y couper : le soleil rayonne, les arbres bourgeonnent et avec eux, réapparaissent une foule de pollens allergisants très volatiles. Ces petites poussières essentielles à la reproduction des plantes sont le fléau d’une partie de la population, provoquant rhinites allergiques et conjonctivites au gré de leur concentration dans l’air. Cette semaine du 20 au 26 avril, sortez vos mouchoirs : le RNSA annonce un important pic de risques allergiques.

Carte des pics d'allergies aux pollens en France

Les pollens de bouleau, frêne et platane se propagent

Toutes les conditions sont réunies pour favoriser la dispersion du pollen de bouleau. Un temps sec, des températures élevées et quelques bourrasques permettent de transporter cette particule très allergisante. La concentration maximale s’étend de Strasbourg à Rouen, en passant par l’Auvergne et la région Rhône-Alpes. De leur côté, la Normandie et les Hautes-Alpes sont touchés par une grande quantité de pollen de frêne tandis que le sud de la France, la Vallée du Rhône et la région parisienne font face à un risque allergique « moyen » à « élevé » au pollen de platane.

30% des adultes et 20% des enfants sont allergiques aux pollens selon l’Anses.

Quelques précautions à prendre

Pour éviter que le retour des beaux jours se transforme en enfer, quelques gestes sont à adopter :

  • S’abstenir de faire du sport en extérieur ;
  • Aérer son logement tôt le matin, si possible avant 8h ;
  • Rouler les fenêtres fermées en voiture ;
  • Se laver les mains, le visage et les yeux régulièrement ;
  • Se brosser les cheveux en rentrant chez soi, le pollen a tendance à s’y déposer ;
  • Prendre un traitement adapté (antihistaminique,  anti-inflammatoire,…) ;
  • Si les symptômes s’intensifient, consulter un allergologue.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres