Regain de ventes des médicaments génériques

Alors qu’on pensait qu’ils avaient perdu la confiance des Français et ce, pas plus tard qu’à la mi-décembre, les médicaments génériques resteraient largement consommés et les objectifs de l’assurance maladie en termes de taux de substitution auraient finalement été atteints.

Selon un article des Échos, publié lundi 07 janvier, ce regain de ventes des génériques serait dû au programme «Tiers payant contre génériques» renforcé en juin 2012.

Un taux de substitution de 83,9% au 26 décembre 2012

Pour rappel, le droit de substitution entériné par la loi sur le financement de la sécurité sociale de juin 1999 autorise les pharmaciens à délivrer au patient un médicament générique en lieu et place du médicament de marque prescrit par le médecin.

En juin dernier, l’assurance maladie informait par un communiqué son intention d’atteindre à la fin 2012 l’objectif d’un taux de substitution de 85%. Or, ce taux stagnant autour de 72% en avril 2012, personne ne pensait que ledit objectif allait effectivement être atteint.

C’est donc dans ces conditions que l’assurance maladie a lancé conjointement avec des pharmaciens le programme «tiers payant contre générique», lequel conditionnait le remboursement électronique (par carte vitale) à l’acceptation par le patient de la substitution du médicament initialement prescrit par un générique.

En d’autres termes, le patient qui refuse la substitution, fait l’avance des frais et se voit rembourser ensuite par la sécu et par sa mutuelle s’il en a une.

Selon Les Échos, «l’effet dissuasif» de ce programme a été plus que déterminant et les chiffres parlent d’eux-mêmes, au 26 décembre 2012, le taux de substitution atteignait 83,9%.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres