Qui sont les fumeurs de cigarettes électroniques ?

Alors que des études épinglent régulièrement les effets nocifs des cigarettes électroniques, l’Inpes révèle dans son baromètre annuel sur le tabac publié mardi 24 février que 12 millions de Français ont déjà essayé le « vapotage ». Qui sont ces fumeurs convertis à l’e-cigarette ? Ont-ils réussi à diminuer leur consommation ? Réponse en chiffres.

En quelques années, la cigarette électronique est entrée dans les usages quotidiens des fumeurs. Destiné initialement à favoriser l’arrêt du tabac, ce substitut à la cigarette traditionnelle fait aujourd’hui de nombreux adeptes. Selon l’Institut national de prévention et d’éducation de la santé (Inpes), 25,7% des Français ont déjà testé l’e-cigarette et 6% des 15-75 ans vapotent de façon régulière, soit environ 3 millions de personnes.

Souvent décriée pour les composants chimiques qu’elle contient, la cigarette électronique séduit les fumeurs (71%) pour son coût, moins cher à long terme que l’achat répété de paquets.

Le profil type du vapoteur

Pas de grande surprise, le profil des vapoteurs est sensiblement le même que celui des fumeurs classiques. L’Inpes révèle que 29% des hommes ont déjà vapoté contre 23% de femmes tandis que 45% des 15-24 ans ont déjà tenté l’expérience contre 5% des 65-75 ans. En résumé, les utilisateurs d’e-cigarettes sont plutôt des hommes âgés de moins de 65 ans.

Pour ce qui est des habitudes, la cigarette électronique offre l’avantage de pouvoir être utilisée n’importe où, il n’existe pas de législation limitant son emploi (exceptés les transports en commun ou décisions particulières). Ils sont ainsi 84% à vapoter chez eux, 77% en extérieur, 36% au travail, 27% à l’intérieur de « lieux de convivialité » (restaurants, bars, boîtes de nuit,…), 5% à l’école et seulement 0,1% dans leur voiture.

Un soutien pour arrêter de fumer

Quand on sait que 75% des vapoteurs sont des fumeurs réguliers, il est naturel d’émettre des doutes sur l’objectif premier de cet objet censé aider au sevrage du tabac.  Pourtant, 82% des convertis à la cigarette électronique déclarent avoir considérablement diminué leur consommation de 8,9 cigarettes par jour. Le geste de vapoter bouffée après bouffée permettrait de mieux réguler sa consommation quotidienne en réduisant graduellement leur nombre.

A ce jour, l’Inpes évalue à 400 000 le nombre de personnes ayant réussi à arrêter de fumer définitivement grâce à l’e-cigarette. Soulignons toutefois qu’une grande majorité (87%) des vapoteurs reste dépendante.

Source : Inpes

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    J ai arrêté complètement de fumer depuis 3 ans grâce à l E Clope . J ai la sensation d avoir remplacé une dépendance par une autre…Maintenant, je voudrai savoir comment arrêter la cigarette électronique ???

    Répondre

    Bonjour @Nina,
    Vapoter revient à consommer de la nicotine, vous pouvez donc suivre les mêmes conseils que pour arrêter de fumer en théroie. Mais un addictologue pourra vous répondre plus précisément sur le sujet !

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres