En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Prime d’assurance santé : le classement des tarifs par région


LeLynx.fr dévoile son premier baromètre régional des primes d’assurance santé grâce à une étude réalisée à partir de ses données 2015. La carte révèle des écarts de tarifs annuels jusqu’à 30 % entre les différentes régions de l’hexagone.

Dans quelle région de France est-il moins cher de se soigner ? Aux extrémités du classement, l’Alsace (748 €) et la Corse (1 063 €) affichent un écart de tarifs moyens de plus de 300 €. Sur l’ensemble des 22 régions françaises, seulement 5 franchissent la barre des 1 000 € annuels.

Infographie du coût moyen de la prime d'assurance santé par région.

Méthodologie de l’étude

Échantillon de 103 473 utilisateurs de LeLynx.fr (tous profils confondus) qui ont cliqué sur un prix d’assurance santé présent dans le panel de comparaison durant l’année 2015.

Le régime spécial de l’Alsace et de la Lorraine

La très bonne position dans le classement des régions Alsace (748 €) et Lorraine (889 €) s’explique par l’existence d’un régime local caractérisé par une mutuelle complémentaire obligatoire disponible uniquement dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle. En 1911, la Reichsversicherungsordnung (réglementation impériale des assurances) imposait une mutuelle complémentaire obligatoire. Aujourd’hui encore, le taux de couverture de base de la sécurité sociale alsacienne-mosellane est de 90 % (80 % pour les médicaments remboursés à 35 % ailleurs en France) et de 100 % pour l’hospitalisation.

Les 5 régions dans le rouge

Parmi les régions où la prime d’assurance santé annuelle moyenne est la plus chère, on retrouve largement en tête la Corse (1 063 €) et la Picardie (1 044 €), suivies par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (1 012 €), le Nord-Pas-de-Calais (1 009 €) et le Poitou-Charentes (1 003 €). Plusieurs facteurs entrent en jeu dans ces régions où il coûte cher de se soigner : une population plus âgée que la moyenne, des zones blanches sans équipements de santé, plus ou moins de concurrence chez les assureurs…