Présidentielles : les candidats répondent à la Mutualité Française

Vous vous en souvenez sans doute, on vous présentait à la fin du mois de mars le courrier que Étienne Caniard, président de la Mutualité Française avait adressé aux candidats à la présidentielle afin de connaître leurs engagements pour améliorer le système de soins en France.

Le site de la Mutualité française nous informe que les réponses des présidentiables ont été fournies le 18 avril 2012.

Pour rappel, les questions posées aux candidats étaient les suivantes:

Quels engagements comptez-vous prendre pour assurer le retour à l’équilibre des comptes et mettre fin au report de nos dépenses sur les générations futures ?

Comment envisagez-vous de mettre un terme à la différence entre les prix réels et les bases de remboursement, phénomène qui se banalise et s’amplifie risquant ainsi de conduire l’ensemble des secteurs à la situation que nous connaissons pour l’optique, domaine dans lequel l’Assurance maladie ne rembourse plus que 4% de la dépense ?

Quelle réponse apporterez-vous aux personnes en situation de perte d’autonomie et à leur entourage ?

Êtes-vous prêt à donner la possibilité aux mutuelles de contractualiser avec les professionnels de santé dans l’objectif de garantir aux Français des soins de qualité au meilleur prix ?

Enfin quelles solutions envisagez-vous pour favoriser l’accès à une mutuelle et mettre ainsi en œuvre le droit à une garantie complémentaire solidaire pour chacun ?

Positions des candidats à l’élection sur la santé

Au 18 avril 2012, tous les candidats à l’exception de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon ont envoyé leurs réponses.

François Hollande s’est exprimé sur une nécessaire «consolidation du financement de la sécurité sociale» et une maîtrise des coûts, notamment à travers la réduction du «nombre d’hospitalisations inadaptées» et une baisse du prix des médicaments. Le candidat socialiste s’est également prononcé pour une revalorisation du rôle du médecin traitant et la révision de la taxe sur les contrats santé ayant entraîné une augmentation des cotisations mutuelle santé.

Pour Nicolas Sarkozy, le bilan de ces 5 dernières années au niveau de la santé est satisfaisant. Le candidat président souhaite maintenir la même direction en admettant toutefois la nécessaire «amplification du contrôle des dépenses». Au niveau des complémentaires santé, N. Sarkozy estime qu’elles «pourraient utilement agir» avec une participation financière plus étendue et le candidat se félicite des mesures prises sous son quinquennat pour renforcer l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS).

François Bayrou propose d’instaurer un «bouclier santé» pour «ceux qui ne disposent pas de revenus suffisants pour acquérir une assurance complémentaire pour la santé et sont donc contraints de différer, voire de renoncer à leur accès aux soins en raison de l’importance des restes à charge.»

Êtes-vous bien pris en charge pour vos dépenses de santé? Vous êtes à la recherche d’une mutuelle qui vous rembourse bien? Sur LeLynx.fr, votre comparatif mutuelle, comparez plusieurs devis mutuelle santé et faites le choix le plus prudent: celui d’une couverture complète vous assurant une bonne prise en charge pour un contrat mutuelle santé pas trop cher.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres