Présidentielles 2012 : qu’a fait Nicolas Sarkozy pour la santé ?

Au lieu de vous présenter les programmes des différents candidats à la présidentielle sur la santé, on a décidé à l’instar de la rédaction de Libération.fr, de rendre compte du bilan de notre président actuel, également candidat. Depuis 2007, qu’a fait Nicolas Sarkozy pour améliorer le système de soins en France et l’accès aux soins pour tous? Réponse…

Nicolas Sarkozy: du scandale du Mediator au doublement de la taxe sur les contrats santé

Le mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy n’a pas commencé sous les meilleurs auspices. En effet, et pour ce qui est de la santé publique, dès l’automne 2010, le scandale du Mediator ébranlait la France entière.

L’affaire du Mediator a ainsi conduit à l’adoption d’une loi sur le renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé, laquelle prévoit notamment, outre la prévention des conflits d’intérêt,le principe de précaution et le devoir d’information, de remplacer l’Afssaps discréditée, par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

En ce qui concerne les lois prises dans le cadre de la réforme de l’assurance maladie, elles n’ont pas vraiment aidé à bâtir un système de soins plus égalitaire, loin de là.

En effet, beaucoup de «mesurettes» ont été prises par le gouvernement pour tenter de réduire le déficit de l’assurance maladie mais elles se sont généralement traduites, ou vont se traduire par des inégalités encore plus criantes pour l’accès aux soins.

Pour n’en citer que quelques exemples, les remboursements des médicaments n’ont pas cessé de baisser, les indemnités journalières pour les salariés en arrêt maladie ont été recalculées à la baisse, et la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA) a été doublée, en dépit de la conséquence pourtant annoncée par tous les acteurs de la complémentaire santé de sa répercussion inévitable sur les cotisations des assurés.

Pour finir, l’adoption de force du secteur optionnel visant sur le papier à encadrer les dépassements d’honoraires mais, les entérinant en vérité.

Résultat: 57% des Français ont atteint leur limite budgétaire pour la santé et ils sont de plus en plus nombreux à renoncer aux soins.

Voici en quelques mots le bilan santé du mandat Sarkozy. À vos urnes!

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres