En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Pesticides : les 12 fruits et légumes les plus contaminés


A l’heure où les pesticides envahissent toujours plus l’agriculture, une récente enquête révèle que les fruits et légumes les plus consommés au quotidien sont également les plus pollués en produits chimiques. Salade, pêche, raisin, pomme… focus sur ces produits de la nature pas si « verts » que ça.

Riches en vitamines, bons pour les os et bourrés d’antioxydants, les fruits et légumes regorgent également de résidus dangereux pour la santé. Car depuis les années 1970, l’agriculture ne peut plus se passer de pesticides pour maîtriser la nature et produire de façon massive. La France est ainsi devenue le 3ème consommateur mondial de produits chimiques agricoles : des substances néfastes pour l’homme que l’on retrouve jusque dans nos assiettes.

Des pommes traitées avec 35 pesticides différents

Outre-Atlantique, l’ONG Environmental Working Group (EWG) a mené un travail de recherche sur 87 000 échantillons provenant de 47 fruits et légumes produits en Europe pour établir un palmarès des aliments végétaux les plus pollués. Les conclusions sont d’autant plus alarmantes que les produits chimiques les plus identifiés sont des perturbateurs endocriniens hautement cancérigènes qui agissent sur le système hormonal.

Les 12 fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides :

PêcheLa pêche  pommeLa pomme  poivronLe poivron

celeriLe céleri nectarineLa nectarine Les fraisesLes fraises

Les cerisesLes cerises Chou friséLe chou frisé La laitueLa laitue

Le raisinLe raisin carottesLa carotte poireLa poire

Dernièrement, ces mêmes perturbateurs hormonaux ont été identifiés par l’association Générations Futures dans plus d’une salade sur dix vendue dans les supermarchés : pas de chance, ce légume est également le 4e plus consommé par les Français. On y retrouve, entre autres, du cryptoconazole (toxique pour le milieu aquatique et dangereux pour les femmes enceintes), de l’imodaclopride (un neurotoxique néfaste pour les abeilles), et du mandipropamide (mis en cause dans un grand nombre de maladies dermatologiques).

Pourtant prohibés depuis des dizaines d’années en France (à l’image du dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) interdit en 1972), ces pesticides peuvent avoir de lourdes conséquences en démultipliant leurs effets, si combinés lors de la consommation.

Mieux vaut éplucher que rincer

Les dangers des pesticidesDès lors, difficile d’échapper aux produits chimiques lorsqu’on souhaite respecter l’adage des « 5 fruits et légumes par jour ». Il n’existe pas de solution miracle pour éviter l’empoisonnement : le rinçage réduit, mais n’élimine pas les pesticides, tandis que l’épluchage réduit le risque d’exposition mais retire également certaines vertus nutritionnelles.

Quelques fruits et légumes semblent néanmoins tenir le haut du panier en affichant une concentration en pesticides inférieure à la moyenne. Parmi eux, l’avocat, l’ananas, les asperges, les petits pois, les kiwis ou encore le brocoli.