Octobre rose : un mois consacré au dépistage du cancer du sein

octobre rose dépistage cancer sein

Pour cette nouvelle édition, octobre sera rose partout en France. Ce mois consacré au dépistage du cancer du sein passe par une campagne de sensibilisation nationale, des initiatives diverses, mais surtout de l’information auprès des femmes.

Cancer le plus fréquent chez les femmes, une femme sur huit sera touchée par cette maladie, qui n’est pas toujours correctement prise en charge par les mutuelles santé. Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, le cancer du sein est le premier cancer féminin avec 54 062 nouveaux cas par an en France et près de 12 000 décès.

Vaincre le cancer du sein

Si l’idée de consacrer le mois d’octobre à la lutte contre le cancer du sein ne date pas d’hier, les initiatives pour s’engager se multiplient chaque année. Désormais entre courses à pied, exposition, t-shirts, produits de beauté ou de cuisine, chaque femme peut adhérer à la cause comme il lui plaît.

Octobre Rose, le mois de la sensibilisation

octobre rose cancer sein

Cette édition d’Octobre Rose s’attache à accentuer la sensibilisation de la maladie auprès des femmes et du grand public. Pour l’occasion, les équipes de la ligne Cancer info sont mobilisées tout au long de ce mois pour répondre aux questions des femmes sur le cancer du sein et son dépistage, et les renseigner en fonction de leur situation personnelle. Il est important de rappeler que les examens de dépistage des femmes les plus exposées sont pris en charge à 100%. Car si les causes du cancer du sein sont certes nombreuses (depuis l’utilisation du déodorant aux ménopauses tardives en passant par l’environnement de travail), un dépistage précoce permet de guérir 9 cas sur 10.

Comment dépister le cancer du sein ?

Pour se faire dépister, les méthodes sont elles aussi multiples : la méthode Emma, qui détecte les gènes prédisposant certaines femmes à développer un cancer, une mammographie régulière et impérative tous les deux ans après 50 ans, ou encore l’auto-palpation visant à détecter toute grosseur anormale. L’astuce : la réaliser sous la douche quotidiennement et bien sûr auprès d’une gynécologue tous les ans.

Des difficultés à s’assurer et à emprunter La plupart des personnes atteintes de maladies graves rencontrent des difficultés à s’assurer correctement ou à contracter un emprunt, même en cas de rémission complète. Si le droit à l’oubli existe, les délais sont encore longs. Les montants des primes et parfois des surprimes sont très élevés. Les comparateurs d’assurance permettent de comparer différentes assurances et ainsi de trouver celle qui correspond le mieux à chaque profil.

COMPARER DÉS MAINTENANT

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres