Médicaments sur Internet : la Commission européenne lutte contre la contrefaçon

En 2009, la Commission européenne a enregistré une saisie de plus de 34 millions de comprimés contrefaits, en seulement 2 mois. De quoi mettre en alerte l’OMS qui exige de tous les États qu’ils prennent des mesures pour enrayer ce risque pour la santé publique.

C’est dans ce contexte que le Parlement européen a voté la mise en place d’un dispositif visant à contrôler les médicaments, tant au niveau de leur origine que de leur authenticité.

Plus de 50% des médicaments vendus sur Internet seraient des faux

Bien que les travaux de la Commission ne s’appuient pour l’heure, que sur les médicaments délivrés sur ordonnance, une attention toute particulière est portée sur les médicaments vendus sur le net.

En effet, selon la Commission, plus de 50% des produits vendus sur Internet seraient contrefaits et potentiellement dangereux pour la santé.

Étant donné qu’il n’y a pas encore d’harmonisation des législations européennes en matière de contrôle les médicaments, la Commission européenne impose à tous de faire apparaître un logo européen sur Internet afin de certifier l’authenticité des médicaments dès 2014.

Dans la même veine, il est prévu de mettre en place un système de code barres d’ici 2013 pour assurer une traçabilité fiable.

D’ici là, les États doivent appliquer des sanctions à l’encontre des fabricants ou des distributeurs de médicaments falsifiés, qu’ils soient commercialisés sur Internet ou non.

Seul hic pour l’instant: le contrôle ne sera effectué que sur des médicaments prescrits alors même que les médicaments sans ordonnance seraient eux aussi largement contrefaits.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres