Médicaments anti-Alzheimer : des bénéfices minimes

Selon les conclusions de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur l’intérêt thérapeutique des médicaments Ebixa, Aricept, Exelon et Reminyl, prescrits dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, l’effet desdits médicaments serait «extrêmement minime, mais pas nul».

Sur la base de ces conclusions, il ne serait pas pour autant question de limiter le remboursement de ces mêmes médicaments pour les malades en ALD (Affection longue durée).

Les médicaments Ebixa, Aricept, Exelon et Reminyl prescrits pour 1 an, pas plus?

L’HAS préconise toutefois que la prescription des médicaments Ebixa, Aricept, Exelon et Reminyl soit limitée à un an et que, s’il devait y avoir renouvellement du traitement pour une année supplémentaire, ce renouvellement soit décidé à la fois par le patient si son état le permet, l’aidant, le médecin traitant, le gériatre et le neurologue ou le psychiatre.

Bien que le ministre de la Santé Xavier Bertrand ait déjà affirmé que, et nous le rappelonsdes fois que, ces médicaments prescrits dans le cadre de l’ALD maladie d’Alzheimer, remboursés à ce titre à 100%, ne feront pas l’objet de déremboursement, des associations, à l’instar de L’Association France Alzheimer craignent que «l’avis de la HAS ne fasse office d’antichambre à un déremboursement total».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres