La LMDE placée sous tutelle

mutuelle-étudiants

« Ça fait 3 mois que j’attends d’être remboursé ! » Voilà une phrase typique que vous pourrez entendre de la bouche d’un étudiant affilié à la LMDE, le principal régime de sécurité sociale pour étudiants. Après un rappel à l’ordre de la cour des comptes fin 2012 pour mauvaise gestion et manque de fonds, La mutuelle des étudiants (LMDE) a été forcée, depuis le 3 juillet, de laisser les commandes à l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Un redressement à l’ordre du jour

Cela faisait un an et demi que la LMDE, la plus importante des mutuelles étudiantes, était dans le viseur de l’ACPR. La LMDE, endettée depuis trop longtemps, et n’ayant pu redresser sa situation financière, a dû accepter son placement provisoire sous le contrôle de son autorité de tutelle. En utilisant la manière forte, L’ACPR espère dans un premier temps améliorer la qualité des services. Mais le plus important est de revoir la gestion afin d’y apporter une transparence: les frais de gestion sont trop onéreux pour permettre à la LMDE de poursuivre. Alors que les inscriptions universitaires débutent cette semaine, le gouvernement rassurent les étudiants qu’il n’y aura aucune coupure des services et qu’ils seront remboursés pour les soins en cours. Quant aux nouveaux étudiants, ils peuvent choisir la LMDE en toute quiétude.

Qu’est-ce qui cloche à la LMDE ?

A bien comprendre les choses, les frais de gestion sont insoutenables pour les adhérents. Notons toutefois que l’affiliation au régime étudiant coûtait 211 € pour l’année universitaire 2013-2014. Donc, comment ces frais de gestion peuvent-ils peser plus que les cotisations et les remboursements aux étudiants ? Chaque année, de juillet à octobre, plus d’un million d’étudiants procèdent à une inscription administrative et souscrivent par la même occasion une mutuelle étudiante. Dans un même temps, à peu près un même nombre se désinscrit de la LMDE pour s’affilier en tant que salarié au régime général. Pour ces tâches administratives, la LMDE recrute des étudiants qui en plus de la mutuelle santé doivent vendre et gérer des complémentaires santé aux étudiants.

Les cotisations sont réceptionnées par les universités qui doivent ensuite retransmettre les dossiers à la LMDE. Le temps de transmissions de ces dossiers est un peu long…voire très long. Suivant cette logique, la déduction à en tirer serait: si la LMDE n’a pas reçu la cotisation payée par un étudiant parce que son université tarde à envoyer son dossier, il est normal que l’étudiant ne se fasse pas rembourser dans les temps ! De son côté, la LMDE reconnait les retards fréquents dans le traitement des remboursements et si les étudiants n’arrivent à joindre personne au téléphone, c’est parce qu’elle n’a pas les ressources suffisantes pour répondre à la demande. D’où son rapport précisant qu’un seul appel sur 14 reçoit une réponse.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres