Que penser des liens (financiers) entre associations de malades et industrie pharmaceutique ?

Vendredi 12 octobre, LeParisien.fr rend compte d’un certain nombre de données détenues par la Haute Autorité de Santé (HAS) qu’il a pu se procurer sur les subventions accordées par l’industrie pharmaceutique aux associations de malades.

D’un montant parfois très élevé, ces aides financières forcent à s’interroger sur la notion d’indépendance dont les associations de malades se prévalent généralement.

Il est en effet légitime de se demander si les dons des labos aux assos ne sont pas un prétexte à la mise en avant par ces dernières d’un médicament produit par les premiers mais non assez commercialisé… Suivez votre comparatif mutuelle LeLynx.fr!

Que cachent les aides vertigineuses des labos aux associations?

Pour exemple, on apprend sur le site du Parisien que:

  • Le laboratoire Lilly France, à l’origine entre autres du Prozac, a financé l’Association Française des Diabétiques à hauteur de 106383€ en 2011;
  • Le laboratoire Johnson & Johnson a versé 203000€ à l’Association pour la Lutte contre le Psoriasis;
  • GSK (GlaxoSmithKline), à l’origine de la Ventoline, a subventionné Asthmes & Allergies à hauteur de 210000€;
  • Bayer Santé a versé 113600€ à l’Association Française des Hémophiles;
  • Gilead Sciences a financé l’association Aides à hauteur de 100000€;
  • NHS a versé 50000€ à l’Association Française contre les Myopathies;
  • MSD a donné 36700€ à SOS Hépatites;
  • Sanofi a aidé l’asso Vaincre les Maladies Lysosomales en lui injectant 62000€;
  • Novartis a choisi de financer Retina France à hauteur de 95000€, ce qui représente l’intégralité des versements reçus par l’asso en 2011;
  • Même chose pour Abbott qui a pris en charge l’essentiel des financements reçus par SOS Préma, soit 50000€.

Par ailleurs, et comme vous pouvez aisément le deviner, les industries du médicament ne donnent en général pas à une seule association mais à plusieurs. Ainsi, sur l’année 2011, Johnson & Johnson a versé 638 500€ à des associations, Abbott 329 430€, GSK 299 155€ et Bayer 148 400€, ajoute LeParisien.fr.

Du coup, vous en conviendrez, il est pertinent de se poser la question de savoir quel est l’intérêt servi par ces dons? En effet, si quelqu’un qui n’est ni de votre famille ni un ami proche, vous versait 203000€, vous vous interrogeriez peut-être sur ses intentions…

C’est précisément ce qui préoccupe actuellement la HAS qui doit donc rendre public un rapport sur la question car le problème est de taille: l’implication directe des laboratoires dans la «bonne santé» (sans jeu de mot) des associations de malades pourrait être une forme de publicité déguisée.

Évidemment, les labos comme les assos s’en défendent…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres