Interdiction de fumer : la France suivra-t-elle le modèle américain ?

Afin de lutter contre le tabagisme passif, l’état avait publié un décret en 2006 visant à interdire la cigarette dans les lieux publics. Les fumeurs sont donc obligés de sortir ou de se rendre dans des fumoirs pour en griller une depuis le 1er février 2007. Marisol Touraine, ministre de la Santé, propose cependant d’aller plus loin en interdisant de fumer dans certains lieux en extérieur, comme c’est le cas à New York aux états-Unis.

Plus de cigarette sur les plages ou dans les parcs

Le tabagisme passif tue. Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le fait de respirer de la fumée de cigarette sans être soi-même fumeur est mauvais pour la santé. Les 4000 produits chimiques présents dans la fumée (dont 250 sont considérés comme dangereux et 50 comme cancérigènes) seraient à l’origine de 600000 décès par an dans le monde. Le tabagisme passif provoque des problèmes de santé tels que les maladies cardio-vasculaires, le cancer du poumon, la mort subite du nourrisson, etc… L’OMS précise que 31% des décès qui lui sont imputables toucheraient des enfants. L’Organisation ajoute que les espaces aménagés pour fumeurs tels que ceux prévus par la loi française ne sont pas suffisants car les vapeurs se diffusent quand même, en dépit de la ventilation et des portes fermées.

Conscient que la législation actuelle n’est pas suffisante pour lutter contre le tabagisme passif, le gouvernement souhaite donc intensifier le combat. Après la récente augmentation du prix du paquet de cigarettes (20 centimes de plus depuis le 15 juillet) et l’idée d’interdire la cigarette électronique dans les lieux publics, Marisol Touraine souhaite aller encore plus loin dans la lutte. Dans une interview accordée au JDD, la ministre explique qu’il n’est pas normal que certaines personnes fument dans des lieux où jouent des enfants. Elle invite donc les villes à créer des espaces extérieurs non-fumeurs, comme dans les parcs, sur les plages, dans les cités universitaires ou aux abords des écoles. Cette idée n’est pas nouvelle. Déjà en 2011 la ville côtière de La Ciotat a interdit la cigarette sur certaines plages et dans certains parcs municipaux. La même année, la ville de New York a elle aussi bannie la clope de ses parcs et de ses plages.

Les anti-tabac peu convaincus

Curieusement, les principales critiques émanent des opposants au tabac eux-mêmes. Ils ne sont pas contre cette idée, mais ils pensent qu’une telle mesure est trop timide.

Ils dénoncent une «mesurette». Selon eux, la ministre devrait aller beaucoup plus loin. D’après MetroNews.fr, Yves Martinet, professeur en pneumologie et président du Comité national contre le tabagisme, «Ce qu’on attend, c’est une vaste loi de santé publique contre le tabac». Selon lui, de nombreuses autres mesures devraient être envisagées de façon globale. Il évoque notamment, une nouvelle hausse du prix du tabac, l’interdiction de l’exposition des paquets de cigarette chez les buralistes ou les paquets standardisés.

Yves Bur, président de l’association Alliance contre le tabac et maire de Lingolsheim (Bas-Rhin), estime de son côté, qu’une telle mesure serait difficile à appliquer. Il rappelle que certaines villes ne disposent pas de suffisamment de policiers municipaux pour contrôler les lieux où la cigarette est interdite. On pourrait cependant objecter qu’une telle remarque vaut également pour l’interdiction de la cigarette dans les lieux publics de 2007, ce qui n’a pas empêché la loi d’être appliquée.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres