L’incontinence toucherait plus de 3 millions de Français

L'incontinence urinaire

Contrairement aux idées reçues, l’incontinence urinaire ne touche pas uniquement les personnes âgées et les enfants en bas âge. Plus de 3 millions de Français seraient concernés par ce problème de santé particulièrement handicapant au quotidien.

Stress, peur de l’effort physique, accidents nocturnes… l’incontinence revêt de nombreuses formes et peut réellement entacher la vie des malades. Ce handicap peut toucher les hommes, comme les femmes, et nécessite des soins particuliers chaque jour. Mais plus terrible à supporter, la honte liée à ce sujet encore tabou en France conduit parfois les malades à ne pas se soigner ou à tenter de dissimuler leur condition. Des solutions médicales existent pourtant, des traitements médicamenteux jusqu’aux protections urinaires (les couches pour adultes), en passant par les vêtements spécialisés et les alarmes de nuit.

Les femmes particulièrement touchées

Jusqu’à 57 % des femmes seraient ainsi concernées par l’incontinence urinaire :

Tranche d’âgeProportion de femmes incontinentes
20 – 29 ans12 %
60 – 69 ans25 %
+ 80 ans32 %

 

femmes-incontinence-urinaireCette inégalité entre les sexes pourrait s’expliquer notamment par les impacts de la grossesse, de l’accouchement et de la ménopause sur le corps. Ainsi, les femmes sont plus susceptibles d’être touchées par l’incontinence avec l’âge :

Les différents types d’incontinence

On peut distinguer différents types d’incontinence chez l’homme et la femme :

  • L’incontinence liée à l’effort résulte d’une faiblesse des muscles du périnée et du sphincter urinaire qui maintiennent fermée la vessie. En cas d’effort, de rire intense ou encore de toux forte, ce problème mécanique engendre des fuites urinaires.
  • L’incontinence liée à une hyperactivité vésicale est le résultat d’une vessie hypertonique qui se contracte en permanence. Ce type de condition implique des envies très pressantes impossibles à contrôler.
  • L’incontinence mixte regroupe les facteurs des deux premiers cas : à la fois hyperactive et faible, la vessie est trop sollicitée et ne peut plus faire son travail correctement.
  • L’incontinence par regorgement est plus fréquente chez les hommes. La fonction d’évacuation de la vessie est perturbée et conduit à un trop plein qui affaiblit le muscle vésical.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres